La musique baroque résonnera du 25 au 27 juillet sur l’île Lamèque

LAMÈQUE – Toujours baroque!, le 38e Festival international de musique baroque propose une programmation de trois concerts. Un menu modeste, mais de grande qualité, soutient le président du conseil d’administration, Jean-René Noël.

La musique baroque continuera de résonner sur l’île Lamèque cet été. Les concerts seront présentés à l’église Sainte-Cécile de Petite-Rivière-de-l’Île du 25 au 27 juillet. Selon Jean-René Noël, ce 38e mise sur de jeunes musiciens de la relève ainsi que sur des valeurs sûres afin de présenter des concerts de haut calibre.

«On ne pouvait pas embaucher autant de musiciens et de chanteurs, mais on a voulu maintenir les hauts standards qui font la marque du festival depuis des années», a déclaré Jean-René Noël.

Le réputé claveciniste québécois et collaborateur de longue date du festival, Luc Beauséjour, l’ensemble Les Songes et le choeur La Mission Saint-Charles figurent parmi les artistes invités du festival.

En choisissant Toujours baroque comme thème, les organisateurs ont voulu ainsi faire un clin d’oeil à la longévité de l’événement, étant le plus ancien festival de musique baroque au Canada, et à la ténacité de l’équipe en place. Si le festival a bien failli faire naufrage cet hiver en raison de difficultés financières, aujourd’hui, l’équipe peut déclarer mission accomplie. Il y aura bel et bien un 38e.

«On veut souligner que le festival continue sa mission. C’est un petit clin d’oeil à la ténacité de l’équipe du festival qui envers et contre tous continue son travail pour poursuivre l’aventure de la musique baroque chez nous», a poursuivi Jean-René Noël.

En lever de rideau, le festival propose un concert qui inaugurera le nouveau clavecin spécialement fabriqué pour lui. Un groupe de personnes, mené par Mathieu Duguay (fondateur et ancien directeur du festival), a amassé des fonds afin de commander un nouveau clavecin.

Appelé affectueusement le «clavecin Bach», il a été fabriqué par Yves Beaupré, d’après un clavecin allemand datant de 1719. Luc Beauséjour a été invité à inaugurer le clavecin. Il se joindra au flûtiste français Grégoire Jeay et à la violoncelliste Amanda Keesmaat afin de présenter un concert de musiques allemandes et françaises pour mettre en évidence les sonorités du clavecin.

«Le concert d’ouverture, à mon avis, sera sans doute un moment fort de l’été et une soirée historique», a exprimé M. Noël.
Le concert du 26 juillet sera consacré à la musique vocale et instrumentale italienne du XVIIIe siècle avec l’Ensemble Les Songes formé de jeunes musiciens de la relève, dont la soprano Samantha Louis-Jean qui commence à se démarquer sur la scène de l’opéra. Des airs d’opéra, des pièces instrumentales de Vivaldi, de Handel, de Corelli et de Scarlatti feront partie du programme de ce concert intitulé Agitata! La soirée sera captée par Espace Musique.

C’est le choeur du festival, La Mission Saint-Charles, qui clôturera l’événement, le 27 juillet, en offrant un grand concert consacré à la musique chorale sacrée et intitulé Louez l’éternel.
Jean-René Noël souligne que le festival a reçu beaucoup d’appuis de la collectivité. En l’absence de directeur artistique, le conseil d’administration du festival s’est retroussé les manches pour concocter la programmation en un temps record.

«Nous sommes mêmes émus de voir que ça continue. Nous avons reçu un bel appui de la communauté et nous avons senti que les gens se sont ralliés derrière la cause du festival depuis qu’on a laissé savoir publiquement que le festival était en difficulté», a ajouté M. Noël, précisant que les organisateurs ont réussi à amasser les fonds nécessaires pour assurer une programmation cette année. Ils veulent maintenant travailler à la stabilité financière à long terme de l’événement.