La Forteresse de Louisbourg révèle ses secrets à Moncton

MONCTON – Le Musée acadien, à Moncton, invite le public à découvrir l’histoire de la Forteresse de Louisbourg à travers une exposition rassemblant des cartes anciennes, des manuscrits, des objets historiques du quotidien et des nouvelles technologies.

L’exposition L’endroit le plus convenable: l’établissement de Louisbourg et l’île Royale en 1713 retrace l’histoire de cette forteresse depuis sa fondation jusqu’à sa chute en 1758. Elle a été organisée par le Lieu historique national du Canada de la Forteresse-de-Louisbourg, le Beaton Institute de Cape Breton University et les Archives départementales de la Charente-Maritime de La Rochelle, en France. Le Musée acadien est la première escale de cette exposition itinérante. Selon la conservatrice du Musée acadien, Jeanne-Mance Cormier, l’élément fort de cette collection est la circulation des documents d’archives et les cartes anciennes.

«Pour nous, c’est quand même une fierté de montrer ces cartes. Ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’Acadie et des Maritimes ont la chance de voir ces cartes-là de plus près. Ce sont des cartes qu’on ne voit pas souvent, sauf dans les livres. C’est un beau projet de partenariat et c’est une façon de continuer à diffuser l’information et à réfléchir», a indiqué la conservatrice.

L’exposition est montée de façon chronologique en partant de 1713 jusqu’en 1758. En plus des cartes et des manuscrits anciens, des outils de pêcheurs, de marchands et des objets du quotidien figurent sur les présentoirs. D’après Mme Cormier, l’exposition est très riche grâce notamment aux archives de Charente-Maritime.

«Quand Louisbourg est tombée, plusieurs personnes sont retournées vers la France et il y a eu un homme qui a eu l’idée de sauver les documents et il les a mis dans une malle qu’il a accompagnée jusqu’en France. C’est ce qui fait qu’il y a tellement de documents de Louisbourg aux archives de la Charente-Maritime», a expliqué Mme Cormier.

Les visiteurs pourront voir, entre autres, de la correspondance entre les autorités impériales françaises et la colonie en Atlantique après le traité d’Utrecht au sujet du déplacement des colons de Plaisance (aujourd’hui Placentia) à Terre-Neuve vers Louisbourg sur l’île Royale (aujourd’hui l’île du Cap-Breton). La colonie française de Plaisance a été déménagée à Louisbourg.

L’exposition comprend aussi des cartes interactives. Celles-ci permettront au visiteur d’approfondir ses connaissances et de voir d’autres documents relatifs à cette histoire. Une première pour le Musée acadien.

«Nous sommes très excités d’avoir ces cartes interactives», a exprimé Jeanne-Mance Cormier.

Une collection de documents qui relate l’affaire de l’Aimable Rose, un navire saisi pour contrebande, ainsi qu’un folklore inspiré de l’histoire de Louisbourg et un échange épistolaire entre une femme du Rhode Island amoureuse d’un marin de Louisbourg font également partie de cette exposition.

Le vernissage se tient mercredi de 17 h à 19 h et l’exposition est en montre jusqu’au 2 février.