De la guitare de haut calibre en fin de semaine à Edmundston

EDMUNDSTON – Edmundston en Musique 2013 innove en présentant un Sommet de la guitare. Samedi, une dizaine de virtuoses monteront sur scène pour démontrer leur savoir-faire avec cet instrument, dont le réputé Michel Cusson.

L’idée de tenir un tel sommet est une initiative de Georges Bellefleur et de Gillis Cloutier, deux musiciens madawaskayens maintenant établis à Montréal.

«Notre ville natale nous a donné le goût de la musique et la chance d’en jouer dans notre jeunesse. Bien que nous habitions à Montréal, nous avons cru que cette idée serait une façon de redonner à une communauté qui nous a appuyés», a dit Gillis Cloutier.

Sur une même scène, lors du septième Edmundston en Musique, samedi soir, les mélomanes pourront donc apprécier les prouesses musicales de guitaristes locaux de diverses générations, dont les deux maestros Georges Bellefleur et Gillis Cloutlier, ainsi que Marc Fournier, Daniel Bérubé, André Picard, Michael Sullivan, Mario Cormier, Patrick Cosgrove et Gabriel Plourde.

Un «ami» d’Edmundston en Musique, Mario Chenart, qui revient de nouveau cette année pour des ateliers d’écriture, se joindra à eux, tout comme Michel Cusson. Ancien membre du groupe Uzeb, il est reconnu à l’échelle mondiale pour la création de musique d’une vingtaine de films, de 17 téléséries et de 30 albums. Il a été récompensé par une trentaine de prix dans le milieu. Il s’est déjà fait aller les doigts sur sa guitare aux côtés de Joe Satriani et de Steve Vai.

Vendredi soir, une douzaine d’artistes régionaux se succéderont sur scène pour des vitrines musicales d’une vingtaine de minutes. D’autres feront de même en début de soirée samedi.

Divers ateliers seront aussi offerts aux participants samedi et dimanche. Mario Chenart traitera de la créativité en écriture, alors que Jean Surette parlera des outils essentiels pour faire carrière en musique.

Robert Godin, des guitares Godin, démontrera comment maximiser le son de son instrument, tandis que le thème de la guitare créative sera abordé par Michel Cusson. Manon Brunet parlera de son expérience dans le chant gospel. Pour clore les ateliers, dimanche, Michel Deschênes s’attardera aux percussions.

Comme l’an dernier, l’événement a pris son envol avec un spectacle jeudi soir, soit celui de Manon Brunet, à la nouvelle salle du Centre des arts de la Petite église. Dimanche, le duo baroque La Tour, composé de Michel Cardin au luth et de Tim Blackmore au clavecin et flûtes à bec, y présentera son nouvel album consacré à la musique du temps de Louisbourg.

L’événement est entièrement gratuit et est organisé par le secteur culturel de la Ville d’Edmundston.

«Chaque année, nous voulons apporter l’événement à un autre niveau. Et nous avons encore de gros noms qui se joignent à nous pour ce septième», a dit Lyne Beaulieu-Picard, coordonnatrice aux arts à la Ville d’Edmundston.