La vie au rythme de la radio

MONCTON – Premier court métrage documentaire de Karine Godin, Ma radio, mon amie illustre le lien étroit qui s’est établi entre les gens du sud-est du Nouveau-Brunswick et leur radio communautaire.

Karine Godin a choisi de filmer une journée dans la vie de quelques personnes qui vivent au rythme de leur radio qui les accompagne tout au long de leurs activités quotidiennes. Ces gens parlent régulièrement avec des animateurs de CJSE. Un beau portrait empreint d’humour et de légèreté qui nous fait mieux comprendre l’impact social et culturel de cette radio communautaire dans la région. La journaliste et chef d’antenne à Radio-Canada Acadie a voulu se pencher sur ce phénomène de popularité de CJSE, qui, au départ, avait du mal à s’expliquer, admet-elle.

«À la base, je n’étais pas une fan de CJSE et de country et il faut dire que je ne comprenais pas cette popularité. Je me suis dit que ça pourrait être intéressant de faire quelque chose un peu plus social sur ce sujet», a expliqué la réalisatrice originaire de Petit-Rocher qui, après avoir effectué des études en information-communication à l’Université de Moncton, a travaillé à CFBO FM et dans un hebdomadaire, pour ensuite se retrouver au Téléjournal Acadie les fins de semaine. Elle a tourné son documentaire durant l’été 2012. Au cours de sa recherche, elle a constaté comment cette radio s’inscrit dans la communauté et réalisé son impact dans les efforts de francisation du milieu autant chez les auditeurs que les artistes. «Les gens avaient besoin de cette radio-là qui leur ressemble dans la façon de parler, mais aussi dans leurs choix musicaux.»

D’ailleurs, les protagonistes témoignent de cet attachement qu’ils ont à leur radio. Ils s’expriment avec spontanéité, beaucoup de couleurs et les images qui sont propres aux gens du Sud-Est.

«On se rend compte qu’avant cette radio-là, il n’y avait pas d’autres plateformes qui diffusaient nécessairement du country folklorique. Plusieurs artistes chantaient en anglais et beaucoup d’auditeurs m’ont dit qu’ils écoutaient la radio en anglais avant CJSE», a poursuivi Karine Godin, qui s’est abstenue de poser un jugement.

«Je ne voulais pas en faire une vidéo promotionnelle et c’est pour cette raison que je n’ai pas voulu qu’on voit les animateurs, ni la station, ni les logos. J’ai voulu juste qu’on sente la présence de la radio dans le quotidien des gens», a ajouté Karine Godin, qui rencontre aussi l’homme d’affaires Jean-Marc Dugas, devenu chauffeur de taxi, qui nous parle de ses habitudes d’écoute radiophonique et de sa vision de CJSE.

Produit dans le cadre du concours Tremplin de l’ONF, Ma radio, mon amie est présenté mercredi à 19 h au Cinéma Empire. Karine Godin ainsi que quelques participants et artisans du film seront présents à la projection.