MONCTON – En forme de road movie, le long métrage documentaire Ron Turcotte – Jockey légendaire de Phil Comeau relate avec émotion la formidable histoire de cette légende vivante qui en 1973 a remporté la Triple Couronne avec le célèbre cheval de course Secretariat.

Phil Comeau, qui pose un regard intime sur la carrière du jockey, a voulu réaliser un film qui s’adresse à tout le monde. «J’ai fait le film pour que tout le monde puisse le comprendre, même ceux qui ne connaissent pas le milieu des courses de chevaux», a déclaré Phil Comeau, au cours d’une entrevue à Moncton, où il présentera en première canadienne son tout nouveau documentaire sur le champion du sport hippique de Grand-Sault.

Peu de jockeys ont remporté la Triple Couronne américaine des courses de pur-sang. Seulement trois ont réussi cet exploit en 65 ans. Ron Turcotte est l’un de ces coureurs. L’année 2013 marque le 40e anniversaire de la victoire de Ron Turcotte et de Secretariat, considéré comme le plus grand cheval de tous les temps. Dans cette production de l’ONF, Phil Comeau a choisi de retourner avec Ron Turcotte sur les lieux des trois courses aux États-Unis où le jockey a connu la gloire.

«Les records qu’il a faits dans ces trois courses demeurent imbattus 40 ans plus tard», a précisé Phil Comeau, qui conclut le film à Grand-Sault où habite Ron Turcotte entouré de sa famille et de ses amis.

Après une illustre carrière de 16 ans et plus de 3000 victoires, Ron Turcotte a fait une chute en 1978 lors d’une course qui l’a laissé paraplégique. Le documentaire présente le parcours de cet homme généreux, taquin, combatif et amoureux des chevaux que rien ne prédestinait à être jockey, sauf peut-être sa petite taille. Le film montre aussi des images inédites du cheval Secretariat, de sa propriétaire, Penny Chenery, aujourd’hui âgée de 91 ans, ainsi que des vainqueurs de la Triple Couronne, Steve Cauthen et Jean Cruguet, qui sont tous restés amis avec Ron Turcotte. Il y a plusieurs scènes où l’on voit le jockey en pleine action. Le film nous permet aussi de découvrir les coulisses du monde des jockeys et les conditions difficiles dans lesquelles ils évoluent. On y dévoile les dangers et les excès. Phil Comeau souligne le courage de ces athlètes.

«J’en connais pas dans un autre sport où ils ont besoin d’autant de courage. C’est à couper le souffle. Quand tu les vois partir, c’est assez étonnant», a exprimé Phil Comeau, confiant qu’il a beaucoup d’admiration pour Ron Turcotte. Au lieu de s’asseoir sur ses lauriers, il fait du bénévolat afin d’amasser des fonds pour venir en aide aux jockeys ayant subi un accident qui les a rendus invalides.

«On se rend compte comment il est populaire et encore une icône 40 ans plus tard. C’est absolument incroyable, tout le monde veut le toucher, avoir sa signature», a ajouté le cinéaste.

Après avoir été salué par une ovation lors de la première mondiale au Kentucky Derby, le film sera présenté mercredi, à 19 h, au Théâtre Capitol et jeudi, à 18 h, dans deux salles du Grand Cinéma 3 de Grand-Sault (version française et version anglaise). Les projections sont gratuites et Phil Comeau et Ron Turcotte seront présents. Les gens peuvent aussi acheter le film en version téléchargeable à partir du site web de l’ONF, à compter du 31 mai.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle