Nana Mouskouri à Moncton pour ses 50 ans de carrière

MONCTON – Ses chansons et sa voix cristalline ont bercé plusieurs générations… À l’aube de ses 80 ans, Nana Mouskouri célèbre ses 50 ans de carrière musicale en reprenant la route.

Celle qui a offert ses premiers spectacles en sol canadien il y a 50 ans, sera de retour au pays afin de présenter une douzaine de concerts, dont celui de Moncton le 10 avril dans le cadre de sa tournée Happy Birthday. Entourée de quatre musiciens, elle partagera la scène avec sa fille Lénou Mouskouri, avec qui elle chantera quelques chansons.

«Ça me fait une grande émotion de la présenter. Quand je suis venue la première fois au Canada, j’étais toute jeune, je n’avais pas d’enfant et là, ma fille sera là avec moi. C’est un spectacle sympathique. Nous avons construit le programme à deux et il y a beaucoup de choses que j’ai apprises que je n’aurais pas su si je n’avais pas travaillé avec elle», a confié, en entrevue téléphonique à l’Acadie Nouvelle, la chanteuse établie en Suisse.

En décrochant le combiné, elle répond avec enthousiasme, sans prétention, en précisant qu’elle se réjouit à l’idée de revenir au Canada. Elle n’y avait pas donné de concert depuis 2007. «Vous savez, le Canada c’est un peu mon pays. Mon fils et trois de mes petits-enfants vivent à Montréal», a-t-elle souligné. En 2008, Nana Mouskouri a décidé de dire au revoir au public en présentant un grand concert dans son pays d’origine la Grèce.

«J’ai eu peur que ma musique ne survive pas au temps. J’avais envie de me reposer un peu pour recharger mes batteries avec des idées, mais ce n’est pas facile d’arrêter quand vous avez l’habitude de faire quelque chose», a confié la chanteuse qui pour ses 79 ans, a décidé de s’offrir une tournée mondiale.

«Je me suis dit est-ce que je vais rester à la maison pour pleurnicher sur mon âge, alors pourquoi ne pas faire une tournée pour l’année», a poursuivi Nana Mouskouri qui en concert voyage à travers son vaste répertoire en offrant ses chansons les plus importantes et quelques nouveautés. «C’est vraiment l’ensemble de mes 50 ans de scène que je partage avec le public.»

Depuis le 14 février, elle s’est arrêtée, entre autres, en Turquie, en Israël, en Espagne, en Hollande, au Danemark, en Belgique et à Paris. Elle chante principalement en grec, en allemand, en français, en anglais et en espagnol. Ce sont toutes des langues qu’elle parle couramment.

«Quand vous êtes connue dans plusieurs pays, vous avez envie de faire quelque chose dans leur langue. C’est la manière de toucher la culture de chacun. Dans chaque langue, il y a quelque chose qui est différent et ça me plaît. Évidemment le français fait partie de la langue que je chante toujours parce que c’est une langue très poétique et qui peut être réaliste aussi.»

Travail humanitaire

Nana Mouskouri a des intérêts diversifiés. En plus de son engagement humanitaire au sein de l’UNICEF, elle a créé la fondation Focus on Hope pour appuyer les jeunes artistes dans la poursuite de leurs rêves.

«Quand on aime quelque chose, il faut essayer de le faire parce qu’il y a toujours quelque chose de bien qui sort. Nous avons tous été jeunes et je sais bien les angoisses que les jeunes ont pour réussir quelque chose», a expliqué l’interprète qui a été aussi membre du Parlement européen. Elle confie cependant que la politique et le pouvoir ne lui conviennent pas très bien. Elle préfère l’aspect humanitaire de la vie. Comme chanteuse, elle espère apporter un peu de baume sur les souffrances humaines.

La chanteuse se réjouit de voir la jeunesse explorer de nouvelles choses, mais elle se désole de constater que les motivations économiques prennent souvent le dessus sur la création.

«Quand je vois de ces émissions (genre télé-réalité) où on pousse les gens, des fois, on les ridiculise et on les humilie parce qu’ils ratent le concours, ça me fait mal au cœur. On ne peut pas promettre aux jeunes qu’ils vont faire une carrière, il faut qu’ils la fassent et qu’ils travaillent», a ajouté Nana Mouskouri qui rêve maintenant de voir ses petits-enfants grandir et être heureux.

Nana Mouskouri présente son concert le 10 avril au Casino Nouveau-Brunswick à Moncton.