La relève du cinéma acadien a son festival

COCAGNE – Il semble bien que la jeune cinéaste Emma Carroll de Shediac que l’on a découverte dans le documentaire de Mélanie Léger ne soit pas la seule de son espèce. Le premier festival de films étudiant CinéRelève, du 4 au 6 avril, propose 21 productions réalisées par de jeunes passionnés du septième art.

Le court métrage documentaire primé, Emma fait son cinéma, de Mélanie Léger produit dans le cadre du concours Tremplin de l’ONF donnera le coup d’envoi au festival CinéRelève. Il sera présenté hors compétition. Le moyen métrage de fiction Aller-Retour de Gilles Doiron, récipiendaire de deux prix cinématographiques, et réalisé avec dix jeunes francophones de la province, clôturera le festival le 6 avril.

Au total, 19 films figurent à la sélection officielle. Le directeur et instigateur du festival, Jean-Pierre Desmarais, est très satisfait de la sélection. Les jeunes ont répondu rapidement à l’invitation. Au total, environ 370 jeunes ont pris part aux différents projets.

«Avec le peu de temps qu’on a eu, on est très content d’avoir eu autant de soumissions. C’est le but du festival, d’encourager nos jeunes à créer et à soumettre leurs films, à les faire voir par la communauté, leurs proches et leurs parents», a déclaré le producteur et cinéaste de la région de Cocagne.

La plupart des films ont été réalisés par des jeunes du primaire, souvent dans le cadre de projets GénieArts et Une école, un artiste. Certaines œuvres sont également nées d’initiatives individuelles. Une quinzaine de genres d’œuvres sont à l’affiche du festival; fiction, vidéoclip, animation, documentaire, horreur, comédie, action, suspens, animation 3D et science-fiction.

«Les jeunes réalisateurs abordent souvent des sujets qui leur tiennent à cœur, qui les préoccupent, comme le taxage et l’intimidation. On voit qu’ils cherchent à être aventureux dans leur film. Il y a des films qui vont nous faire voyager même dans le temps et des œuvres qui parlent aussi de leur identité, de l’histoire de leur région et de l’Acadie», a expliqué Jean-Pierre Desmarais.

Sept ateliers portant sur divers aspects du cinéma, comme les décors et accessoires, la pixilation, les effets spéciaux, le jeu devant la caméra, la musique de film seront offerts aux jeunes. Ils seront donnés, entre autres, par l’ONF, Bernice Butler, Ronaldo Richard, René Poirier, Donovan Richard et Jean-Pierre Desmarais. Le Festival CinéRelève est organisé en collaboration avec Film Zone, l’organisme responsable du Festival international du cinéma francophone en Acadie.

«Ça fait un an et demi qu’on travaille puis le festival se tient dans dix jours, alors c’est très excitant», a ajouté Jean-Pierre Desmarais.

Une quinzaine de prix seront remis dans différentes catégories. Le Festival CinéRelève est présenté à l’école Blanche-Bourgeois à Cocagne. Toute la programmation se trouve sur le site web de l’événement: (www.ficfa.com/series/cinereleve).