Vincent Lauzer: la flûte à bec qui jazze

LAMÈQUE – Vincent Lauzer, ça vous dit quelque chose? Les irréductibles du Festival international de musique baroque de Lamèque s’en souviendront sûrement. En 2010, il y avait triomphé lors du premier Concours musical Mathieu-Duguay. Autrement, on l’entend souvent parler avec un large sourire de sa passion pour la flûte à bec dans le cadre d’une publicité qui passe régulièrement à la télévision de Radio-Canada, publicité née du fait qu’il a été nommé Révélation 2013-2014 par la chaîne d’État.

Difficile, à l’entendre ainsi parler à la télé de son instrument dont il connaît pratiquement tous les secrets, de ne pas être émerveillé devant ce jeune musicien fort talentueux qui fait également sautiller les notes de sa flûte avec pureté et dans un souffle constant.

Sa nomination comme Révélation Radio-Canada 2013-2014 est l’une des plus récentes de nombreuses récompenses nationales et internationales qui ont permis à sa carrière de prendre véritablement son envol ces dernières années. Vincent Lauzer avoue en entrevue téléphonique être très heureux d’avoir ainsi reçu une telle visibilité pour lui-même et pour faire la promotion de son art.

«Certaines personnes me reconnaissent dans la rue et m’en parlent (de la publicité). C’est inestimable comme promotion! Ça me permet d’être régulièrement diffusé à la télévision et à la radio et d’apporter la flûte à bec vers de nouveaux sommets», souligne celui qui compte deux albums à son actif, Kaléidoscope (réalisé en 2011 avec son quatuor Flûte alors!) et Passaggi, son premier effort solo sorti en septembre 2013.

Âgé de 26 ans, Vincent Lauzer joue de la flûte à bec depuis qu’il a 5 ans. À l’époque, l’apprentissage de l’instrument était obligatoire à son école primaire. Si plusieurs de ses contemporains ont par la suite abandonné la flûte, lui a poursuivi sa formation – il a notamment étudié avec Matthias Maute à l’Université McGill, à Montréal –, car dès les premières notes qu’il a jouées, dit-il, il a eu le coup de foudre pour l’instrument.

«J’ai été charmé par le son pur et très proche de la voix humaine de la flûte à bec et par son répertoire. Dès le plus jeune âge, on peut jouer de véritables pièces de l’époque baroque, ce qui est merveilleux», exprime le jeune flûtiste qui a grandi à Saint-Constant, non loin de Montréal.

Vincent Lauzer estime d’ailleurs que le répertoire de la flûte à bec gagne largement à être connu. Celui de l’époque baroque, en particulier, qu’il estime empreint de liberté.

«Il y a un côté très libre à jouer de la musique baroque. On y apprend aussi à apprécier l’art de l’ornement, car la musique ancienne en est remplie et c’est ce qui fait qu’elle est très belle», soutient le flûtiste.

Mais Vincent Lauzer ne se limite pas qu’à Bach, Purcell ou autres grands maîtres des siècles passés. Selon lui, de nombreuses pièces jazz et contemporaines ont été écrites pour flûte à bec depuis les années 1970. Le musicien prend d’ailleurs plaisir, avec son quatuor Flûte alors!, de mélanger les styles musicaux en faisant jazzer sa flûte sur des arrangements tirés de pièces classiques, par exemple.

Lui et son quatuor promettent d’ailleurs un concert éclectique, vendredi, à l’église Sainte-Cécile de Petite-Rivière-de-l’Île, dans le cadre du Festival international de musique baroque de Lamèque. Le thème de la soirée est en soi évocateur: Bach’n Jazz.

«Nous allons jouer deux styles très différents. Bien sûr, il y aura, entre autres, du Bach, dont certaines pièces écrites pour d’autres instruments constituent des arrangements pour flûte à bec. Nous allons également faire quelques pièces connues de jazz, ainsi que des compositions originales. Ce sera un concert hors de l’ordinaire», indique Vincent Lauzer.

Le quatuor jouera même un arrangement spécial puisé dans les Variations Goldberg pour clavecin de Bach! Nul doute que la soirée sera haute en couleur et très jazzy, dans tous les sens du terme.

Le concert aura lieu à 20 h.

 Sur Internet: le site officiel de Vincent Lauzer (www.vincentlauzer.com); la capsule Révélation 2013-2014 de Radio-Canada (blogues.radio-canada.ca/revelations/vincent-lauzer/)