CARAQUET – Treize poètes de la francophonie canadienne sont à Caraquet ce week-end pour le 18e Festival acadien de poésie, qui s’est officiellement ouvert jeudi soir. Pour son 18e anniversaire, les organisateurs de l’événement souhaitent miser sur ce qu’ils font de mieux: présenter la poésie au plus grand nombre de gens et la rendre accessible.

Un total de 12 événements sont à l’horaire, dont 10 qui sont gratuits. Ce soir, la Soirée de poésie Voir Miscou et mourir permettra au public de découvrir les œuvres des poètes invités. Le prix d’entrée est de 20 $.

Samedi soir, les poètes s’illustreront à l’occasion de la Soirée de poésie Martin-Pître avec le groupe Les Jeunes d’Asteure, au Centre culturel de Caraquet. Le prix d’entrée est de 16 $ ou 14 $ pour les étudiants ainsi que les 65 ans et plus.

Vers 15 h 30, une lecture de poésie gratuite aura lieu à l’intérieur de la P’tite Église de Shippagan. 

Dimanche après-midi, le slameur québécois, MC June, dirigera l’atelier gratuit Slam ta vie, ouvert aux 13 ans et plus.

Les poètes invités proviennent tous de différents horizons. Certains comme Rose Després, France Daigle, Herménégilde Chiasson, Éric Cormier et Daniel Dugas, proviennent du Nouveau-Brunswick. France Cayouette, Jean-Paul Daoust, Marie-Andrée Gill, MC June, Simon Boulerice, Sylvain Rivière et Yvon Paré sont tous originaires du Québec. L’Ontario français est représenté par Daniel Aubin, ancien poète officiel de la ville de Sudbury.

Daniel Aubin, qui est à sa première visite au Nouveau-Brunswick, veut profiter de son séjour en Acadie pour créer des liens avec des poètes d’ici.

Il voit plusieurs similarités entre la communauté franco-ontarienne de Sudbury et les communautés acadiennes du Nouveau-Brunswick.

«Il y a des liens à créer, c’est sûr. Je dis ça en ignorant la particularité du lieu parce que je viens tout juste d’arriver. Dans le nord du Nouveau-Brunswick, par rapport à Sudbury, vous formez une communauté unie même si vous êtes minoritaires dans la province. Chez moi, à Sudbury, les francophones représentent environ 30 % de la population, mais nous sommes éparpillés. Même en Ontario en général, les francophones sont éparpillés un peu partout.»

La programmation intégrale du Festival acadien de poésie est disponible sur Internet (www.festivalacadien.ca/programmation-complete-1).

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle