Guillaume Lemay-Thivierge incarne Sylvain dans Ladies Night. La pièce sera présentée à Edmunston le 13 novembre et à moncton les 14 et 15 novembre. - Acadie Nouvelle: Patrick Lacelle
Guillaume Lemay-Thivierge incarne Sylvain dans Ladies Night. La pièce sera présentée à Edmunston le 13 novembre et à moncton les 14 et 15 novembre. – Acadie Nouvelle: Patrick Lacelle

MONCTON – Le phénomène Ladies Night fera son entrée au Nouveau-Brunswick dès le 13 novembre. La pièce de théâtre humoristique a été présentée à plus de 500 reprises à guichets fermés au Québec.

La pièce mettant en vedette Guillaume Lemay-Thivierge, Marcel Leboeuf, Frédéric Pierre, François Chenier, Michel Charrette et Sylvie Boucher sera présentée sur les planches à Edmundston, à la salle Léo-Paulin, le 13 novembre, et à Moncton, au Théâtre Capitol, les 14 et 15 novembre.

Tout indique que le spectacle sera tout aussi populaire au Nouveau-Brunswick. La majorité des billets ont déjà trouvé preneur à Edmundston et plus de 1100 billets ont été vendus pour les représentations de Moncton.

Ladies Night, c’est l’histoire de cinq travailleurs d’usine maintenant au chômage. Inspirés par le succès d’un spectacle de chippendales dans un bar de leur région, ils décident, sans savoir trop dans quoi ils s’embarquent, de monter leur propre numéro de «striptease».

Inspirée du film The Full Monty, la pièce Ladies Night doit son succès à un bon métissage d’humour et de théâtre un peu plus traditionnel, selon le comédien québécois Guillaume Lemay-Thivierge.

«Je dirais que 95 % des gens sortent de ce spectacle en ayant eu beaucoup de plaisir parce que tu n’es pas dans un show d’humoriste, mais tu n’es pas non plus dans un spectacle de théâtre traditionnel. C’est vraiment un mélange des deux», a confié le comédien à l’Acadie Nouvelle.

Le spectacle est suggéré à un public de 14 ans ou plus. Il faut dire que les comédiens font beaucoup plus que retirer leur chemise. Tout tombe dans les dernières minutes de la pièce.

«C’est plus que la chemise. On finit flambette sur la scène. Il faut avoir de bons yeux et avoir le bon timing, si tu veux voir quelque chose, mais la vérité, c’est qu’on fini flambant nu sur la scène», a souligné M. Lemay-Thivierge.

Peut-être pour cette raison, le spectacle attire plutôt un public féminin. Il finit toutefois par plaire autant aux garçons, selon le comédien.

«C’est souvent les filles qui vont amener leur chum ou elles vont venir entre amies. Souvent, les gars, quand ils viennent voir le spectacle, ils vont le recommander à leurs amis de gars parce que ce n’est pas un spectacle juste pour les filles. Les gars ne se peuvent plus tellement ils rient dans ce show-là», a-t-il précisé.

Le spectacle n’est pas que nudité. Bien au contraire. On suit une gang de gars qui doivent mettre de côté leur pudeur pour apprendre à séduire leurs spectatrices, sous les bons conseils de la propriétaire du bar, joué par Sylvie Boucher. Des situations loufoques émergent alors.

«Le cœur du spectacle, c’est de voir les gars en train de se préparer, en train de monter leur propre chorégraphie pour essayer d’être sexy», a ajouté le comédien.

Les billets peuvent être achetés à la billetterie du Centre des arts d’Edmundston et à la billetterie du Théâtre Capitol.

 

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle