16e Festival Frye: plus de 40 écrivains attendus

MONCTON – Poésie et œuvres littéraires seront encore une fois au rendez-vous au Festival Frye cette année. Plus de 40 écrivains sont attendus du 25 avril au 3 mai pour la 16e édition du festival de littéra

Antonine Maillet - Archives
Antonine Maillet – Archives
Serge Patrice Thibodeau - Archives
Serge Patrice Thibodeau – Archives

ture canadienne de Moncton.

C’est une programmation riche en émotion qui attend les mordus des mots et des lettres ce printemps. Le 16e Festival Frye permettra de mettre en valeur les œuvres d’écrivains du Canada à la Louisiane, en passant par la France. Des histoires d’amour et de mort, d’obsession et de vengeance feront partie de l’aventure.

Nouveauté cette année: une soirée thématique célébrant les récipiendaires du Prix du Gouverneur général en Acadie. Antonine Maillet, France Daigle, Herménégilde Chiasson, Emma Haché et Serge Patrice Thibodeau partageront la même scène.

«Ce sera une célébration de leurs livres, en français et en anglais, pour faire découvrir la richesse de la littérature acadienne à tous les lecteurs du Grand Moncton. C’est un projet qui nous tient beaucoup à cœur, et ce sera la première fois que les cinq seront rassemblés sur une même scène», explique Danielle LeBlanc, directrice générale de l’événement.

Finaliste au Prix littéraires du Gouverneur général en 2014, Alain Farah présentera son roman science-fiction rétro Pourquoi Bologne, dans lequel il traite du pouvoir de guérison de la littérature.

Les gens auront l’occasion de se procurer des exemplaires des livres d’auteurs invités grâce à un partenariat avec Tideater Books, un libraire de Sackville.

Les plus jeunes n’ont pas été oubliés par les organisateurs. Pour une septième année consécutive, des auteurs invités visiteront près de 10 000 élèves dans une cinquantaine d’écoles un peu partout dans la province. Une occasion en or pour intéresser les jeunes à la lecture, selon Marie-Paule B. LeBlanc, coordonnatrice des relations communautaires du festival.

«C’est l’occasion pour les jeunes d’en apprendre un peu plus sur la vocation d’auteur, et de générer des échanges intéressants avec eux pour stimuler leur imagination»

Somme toute, les organisateurs s’entendent pour dire que le Festival Frye a aujourd’hui la cote auprès de la population, au-delà des frontières de la province. C’est le dévouement des bénévoles qui a permis l’événement de gagner en popularité au fil des ans, selon Danielle LeBlanc.

«Les auteurs nous connaissent maintenant. Je crois que le festival s’est bâti une réputation positive dans l’ensemble du pays. On a beaucoup plus d’auteur et de maison d’édition qui nous approche directement. Ça nous facilite la tâche, mais il faut persévérer pour ne pas perdre cette bonne réputation-là.»

Depuis sa fondation, le Festival Frye aura permis d’accueillir près de 475 auteurs de partout au monde à plus de 650 événements.