Lisa LeBlanc célébrera ses 25 ans en Acadie

Lisa LeBlanc propose, pour ses spectacles en Acadie, un survol de son répertoire en français et en anglais, avec quelques nouvelles chansons toutes fraîches qui pourraient se retrouver sur un prochain album. - Archives
Lisa LeBlanc propose, pour ses spectacles en Acadie, un survol de son répertoire en français et en anglais, avec quelques nouvelles chansons toutes fraîches qui pourraient se retrouver sur un prochain album. – Archives

Après une tournée canadienne et européenne, la tempête de Rosaireville s’amène en Acadie le temps d’offrir quelques concerts. Heureuse de célébrer son anniversaire parmi les siens, Lisa LeBlanc fera escale à Miscou, la Baie Sainte-Marie et Moncton.

Depuis la parution de son mini disque Highways, Heartaches and Time Well Wasted qui dépasse les 18 000 copies vendues, la sympathique chanteuse acadienne qui célébrera ses 25 ans jeudi n’a pas chômé. Elle a donné plus de 25 spectacles cet été dans différentes régions du Canada, de la France, de la Suisse et de la Suède.

«Je ne pourrais pas être plus satisfaite. Ça réussit toujours à me surprendre. Cet été, on s’est promené pas mal et on s’est même retrouvé en Suède; tout ça, c’est un peu à cause du EP qui m’a ouvert d’autres horizons», a affirmé l’auteure-compositrice-interprète au cours d’un entretien téléphonique depuis l’aéroport à Montréal où elle était en transit entre Regina et Moncton.

Enfin de retour en Acadie, a laissé tomber l’artiste, contente de célébrer le 15 août dans sa région natale. «C’est la cerise sur le sundae après un été vraiment cool», a poursuivi la chanteuse qui envisage quelques belles collaborations avec les autres musiciens du spectacle collectif présenté dans le cadre du Festival Acadie Rock.

«Vu que je ne suis plus au Nouveau-Brunswick, je trouve ça extraordinaire de pouvoir fêter le 15 août par chez nous. C’est quelque chose d’important pour moi de célébrer l’Acadie et d’en être fière. Ça vient toujours me chercher», a commenté l’artiste qui depuis le début de sa carrière musicale célèbre la Fête nationale en donnant des spectacles.

Afin d’être prête pour les concerts de cette semaine, elle a pris un peu de temps de repos mardi. Elle chantera pour la première fois au Phare de Miscou mercredi. C’est une expérience qu’elle a hâte de vivre après avoir chanté devant des foules dans des festivals. Accompagnée désormais de trois musiciens, elle prévoit offrir un rendez-vous intime dans cette salle. Le spectacle affiche complet mur à mur, a fait savoir la responsable Sandra Le Couteur.

Lisa LeBlanc propose un survol de son répertoire en français et en anglais, avec quelques nouvelles chansons toutes fraîches qui pourraient se retrouver sur un prochain album. Fortement inspirée du quotidien, des voyages et des gens qu’elle rencontre sur la route, celle qui définit son style comme du folk trash, pourrait prendre une tangente un peu plus rock sur son prochain opus.

«C’est sur que ça va ne pas être comme le premier album. Ce sera peut-être un petit brin plus rock. Quand j’aurai mes 12 chansons de prêtes, j’aurai plus une idée où ça s’en va.»

L’artiste que a entrepris sa carrière à l’âge de 17 ans, fêtera son quart de siècle jeudi. En quelques années, elle a réussi à se hisser une place incomparable dans le cœur du public.

«Je ne peux pas croire que je vais avoir 25 ans. Un quart de siècle, c’est comme un rite de passage. Ç’a été fou et j’ai été chanceuse. J’ai vécu de très belles années, autant du point de vue de la carrière que personnellement. J’ai eu la chance de me promener et de rencontrer du monde incroyable. Je vis de ma musique et c’est ce que je rêvais», a-t-elle ajouté.

Parmi ses grands coups de cœur de l’été, figure Dawson au Yukon où elle a fait de belles rencontres musicales. Après ses spectacles en Acadie et des vacances, elle rependra la route vers l’Ouest canadien et l’Ontario. Par la suite, elle prévoit s’arrêter afin de préparer un nouvel album.