Qui a dit que les enfants ne lisaient plus? À voir les présentoirs du Salon du livre de Dieppe remplis d’ouvrages jeunesse de tout genre, l’engouement des touts petits pour la littérature ne semble pas s’essouffler.

 

Plus de 2000 élèves du Sud-Est de la province et d’ailleurs envahiront le Collège communautaire de Dieppe d’ici à vendredi soir afin de découvrir les nouveautés littéraires au 25e Salon du livre de Dieppe. De nombreuses activités pour les jeunes sont prévues à l’horaire. Sur les présentoirs qui représentent plus de 80 éditeurs, les livres jeunesse sont en vedette. Les bandes dessinées et les séries demeurent parmi les ouvrages les plus populaires auprès des jeunes. La série de romans de Denis Boucher en est un bel exemple.

«Quand les enfants tombent en amour avec un personnage, ils veulent en lire d’autres du même auteur ou de la même série. On a beaucoup de jeunes familles qui utilisent la bibliothèque, pour les livres cartonnés et les albums pour enfant», a déclaré la directrice de la Bibliothèque publique de Moncton, Chantal Bellemare, qui profite du Salon pour regarnir la collection de la bibliothèque. Elle et sa collègue, la bibliothécaire pour enfants Catherine Vienneau-Leclerc, sont reparties avec trois boîtes de livre.

«On suit beaucoup les tendances et ce qui est à jour. Ce qui est bon avec le Salon du livre, c’est qu’on peut prendre le temps de regarder les livres et de voir l’histoire et les illustrations», a souligné Mme Vienneau-Leclerc. Elles achètent aussi les nouvelles parutions des éditeurs acadiens. Plus de 30 représentants des bibliothèques scolaires et publiques se sont déplacés au Salon du livre, jeudi, pour bouquiner et faire de nouvelles acquisitions. D’après Mme Bellemare, le choix en littérature jeunesse est vaste et varié avec des ouvrages d’éditeurs québécois, européens et de l’Acadie. Il y a un peu moins de littérature pour adulte, mais elle estime que le salon offre de belles nouveautés.

Les jeunes ne sont pas que des lecteurs, ils peuvent être aussi des auteurs. Âgée de 19 ans, Émilie Boucher de Middle River, près de Bathurst lance son deuxième roman, Chevaucheurs de Dragon, premier tome d’une trilogie. Cette passionnée des livres qui a un imaginaire bouillonnant propose un récit fantastique. Selon celle-ci, les livres peuvent nous transporter plus loin et ouvrir l’esprit.

«J’ai toujours aimé cette citation qui dit que les livres sont les plus beaux voyages qui coûtent le moins cher. C’est l’imagination et c’est merveilleux. On pense à autre chose qu’on n’avait pas pensé avant», a expliqué Émilie Boucher qui écrit des histoires depuis qu’elle est toute petite. Paru aux Éditions de la Francophonie, Chevaucheurs de dragons raconte l’histoire d’un garçon solitaire de 15 ans, originaire de l’Alberta, qui fait la connaissance du monde un peu secret des dragons et des chevaucheurs.

«Il y a des personnes qui sont en lien avec les dragons donc il va se faire des amis qui sont des chevaucheurs de dragon. Il va faire des découvertes, trouver sa place, devenir un peu moins renfermé sur lui-même et apprendre à vivre avec un dragon», a poursuivi l’auteure qui a situé son récit au Brésil. Émilie Boucher, qui prévoit faire paraître le deuxième tome à l’automne prochain, invite les jeunes à se lancer dans cette aventure.

Il y a bien sûr les romans, mais certaines maisons d’édition comme Bouton d’or Acadie proposent de la poésie jeunesse. La poète Sonia Cotten propose un superbe livre Marcher dans le ciel, illustré par Annie Boulanger, dont les œuvres sont en montre au Salon de Dieppe. L’éditrice Louise Imbeault estime que la poésie permet d’aborder des thèmes parfois difficiles, comme la mort et la séparation.

Le Salon du livre de Dieppe qui réunit près de 80 auteurs de la Francophonie se poursuit jusqu’à dimanche. L’auteure-compositrice-interprète Laurence Jalbert a dû annuler sa visite pour des raisons de santé. n
Le jeune Maxime Arsenault est plongé dans la lecture d’une bande dessinée au Salon du livre de Dieppe, jeudi. – Acadie Nouvelle: Sylvie Mousseau

 

À lire aussi: Politique du livre: à quand une politique d’achat?

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle