Fébrile et radieuse, Rosa Laricchiuta s’est présentée devant la foule à Shediac, mardi, avec son tout premier album en français. Un rêve qui se réalise pour celle qu’on appelle dorénavant la petite Acadienne italienne.

«La vie est belle! Je suis tellement contente, il n’y a pas de mot pour expliquer comment je me sens. J’ai le cœur qui bat très fort. Je suis très touchée de voir mes amis. À l’émission La Voix, j’ai tellement eu de soutien des fans que je voulais absolument faire un album en français pour les remercier», a-t-elle déclaré en entrevue.

Transformée en salle de spectacle, l’ancienne gare à Shediac était bondée pour le lancement du disque de celle qui a conquis le cœur des téléspectateurs au concours télévisé La Voix au printemps. Le maire de Shediac, Jacques LeBlanc, a rendu hommage à l’artiste, considérée comme une grande ambassadrice pour la ville.

«Je suis très touchée par ce que le maire a dit. J’ai le cœur rempli d’amour, j’ai beaucoup de joie. Je veux rester ici parce que je suis vraiment tombée en amour avec la région», a confié la chanteuse qui a grandi à Montréal et qui a maintenant une maison au bord de l’eau.

Neuf chansons composent ce disque résolument rock avec des teintes de blues et quelques ballades country-folk aux airs accrocheurs. Intitulé tout simplement Rosa, ce premier effort ne révolutionne peut-être pas la scène musicale, mais il s’agit d’une œuvre qui témoigne de la puissance vocale et des multiples facettes de cette merveilleuse interprète. Une véritable bête de scène que l’on pourrait comparer à des artistes comme Nanette Workman ou encore Marjo, tellement elle chante avec ses tripes.

«Ma place est sur scène. Avant le lancement j’étais stressée, mais la minute que j’embarque sur scène, c’est le moment où Rosa rock. Il n’y a plus d’autre chose qui va me déranger», a exprimé la chanteuse qui a interprété quelques pièces de son album; des chansons inspirées de sa vie professionnelle et familiale. Les paroles et la musique ont été composées par un collectif créatif appelé Le Workshop.

La vie va très vite pour Rosa. En tournée avec Éric Lapointe, elle donnera aussi des spectacles solos en 2016. L’artiste qui rêve de réaliser un album en anglais, de rencontrer une autre de ses idoles, Pink, et d’avoir un enfant, craint de ne pas avoir assez de temps pour tout faire. Son album sort le 30 octobre.

Ayant fait ses débuts comme animatrice de soirée de karaoké dans la Petite Italie à Montréal, à une autre époque, elle a vu sa carrière prendre son envol après qu’un agent l’ai remarquée. Son parcours a presque des allures de conte de fées. Établie à Shediac depuis quelques années, Rosa partage sa vie entre la métropole québécoise et la côte acadienne. Après avoir lancé son disque dans sa ville d’adoption, elle ira le présenter à Montréal le 29 octobre.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle