Profiter pleinement du moment, s’investir à 100 % et surtout ne pas s’imaginer que tout le travail s’arrête une fois le tourbillon passé, rappellent Rosa Laricchiuta et Caroline Savoie qui ont vécu l’expérience de La Voix, des deux côtés de l’Atlantique.

Comme les trois millions de téléspectateurs et des milliers d’internautes, les deux anciennes finalistes aux concours télévisés ont admiré la prestation du jeune Travis Cormier de Dieppe aux auditions à l’aveugle dimanche sur TVA.

«Il a l’air d’un gars qui est très bien placé côté musique. La meilleure chose que je peux lui conseiller c’est de rester lui-même et de s’amuser parce que ça passe tellement vite et quand on est trop stressé, on n’apprend rien. Tout au long de La Voix, je me suis dit: Rosa, reste toi-même et amuse-toi. C’était ma première compétition et c’était intense», a exprimé Rosa Laricchiuta qui a revécu un peu les émotions de l’hiver 2015 en voyant la prestation de Travis Cormier. Celle qui avait atteint la finale avait aussi joint les rangs de l’équipe d’Éric Lapointe. Après La Voix, elle a entrepris une tournée avec son mentor. La chanteuse de Shediac affirme que Travis Cormier a choisi un bon mentor.

«J’ai envoyé un petit message à Travis pour lui dire bravo et bon choix de coach. Il va vraiment s’amuser avec lui. Éric Lapointe est un gars simple et pas compliqué», a poursuivi la chanteuse qui estime avoir fait de très belles rencontres à La Voix.

Caroline Savoie encourage la nouvelle sensation de l’heure à rester authentique. Si elle a un conseil à donner à Travis Cormier, c’est de profiter pleinement du moment et de se préparer pour la suite, qu’il gagne ou pas. En l’espace de 24 heures, le jeune chanteur et guitariste de Dieppe est devenu une vedette.

Découvrez les premières réactions de La Voix – Travis Cormier quelques minutes après son Audition à l'aveugle! #LaVoixTVA

Posté par La Voix sur mercredi 20 janvier 2016

«Les émissions comme ça où on est devant les projecteurs, c’est comme si on sautait plein d’étapes comme artiste. Après l’émission, il y a des retombées, mais il faut travailler fort et surtout bien s’entourer. Il ne faut pas penser qu’après ces émissions-là, tout le monde va venir à nos pieds. Il faut continuer aussi fort qu’on travaillait avant l’émission», a expliqué Caroline Savoie qui a connu Travis Cormier à l’École Mathieu-Martin.

«J’ai vu sa performance et j’ai trouvé ça vraiment bon. Je l’avais déjà entendu chanter à l’école quelques fois et je suis contente pour lui», a poursuivi la chanteuse qui a été finaliste à l’émission The Voice en France en 2014. Une des clés du succès est d’arriver à rendre ses interprétations les plus personnelles possible pour que le public puisse voir l’artiste, considère la chanteuse.

La vie continue après les concours, rappelle l’auteure-compositrice-interprète, précisant que cette émission a eu des retombées. Cela lui a permis d’entreprendre une tournée en Europe devant des salles pleines et de créer des liens, notamment avec un producteur de rêve à New York où elle a enregistré son album. Son disque sortira au printemps ou à l’automne. Un premier extrait est attendu pour bientôt.

En pause après avoir lancé un premier album, Rosa Laricchiuta prépare sa tournée Bête de scène qu’elle entreprendra en avril. Elle n’oubliera jamais son expérience à La Voix.

«Pendant six mois, ç’a bougé. Je suis contente aujourd’hui et c’est sûr que j’ai des frissons et que je m’ennuie un peu des fois. J’aime tout le monde à La Voix. C’est une partie de ma vie que je n’oublierai jamais et c’est eux qui m’ont aidée à faire mon album», a ajouté l’artiste qui prévoit peut-être aller faire un tour aux émissions diffusées en direct de La Voix plus tard cet hiver.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle