Pointe-Verte: Les grandes aspirations, une comédie signée Mario Mercier

La troupe du Théâtre Vert de Pointe-Verte – en petit comité – montera sur les planches en juin avec la pièce Les grandes aspirations, signée par le comédien Mario Mercier.

Cette pièce devait être présentée l’an dernier, mais un concours de circonstances a fait qu’elle a dû être remisée pour plus tard. Cet ajournement a donné l’occasion à son auteur, Mario Mercier, de la peaufiner.

Sans trop éventer l’intrigue, il glisse que c’est l’histoire d’un homme qui réalise qu’il est cocu en rentrant un peu plus tôt chez lui.

«C’est une comédie assez rocambolesque, avec beaucoup de situations drôles. La femme passe le temps avec le meilleur ami de son mari Philippe. À un moment donné, un vendeur de balayeuses itinérant vient brouiller les cartes», dévoile-t-il juste.

Pour une deuxième fois consécutive, l’auteure habituelle du Théâtre Vert, Claudine Roy, a passé la main. Il faut dire qu’après une vingtaine de pièces, ralentir la cadence n’est pas un caprice.

C’est au tour de Mario Mercier de divertir, lui qui est habitué d’écrire des pièces pour les enfants.

«J’écris pratiquement sur mesure pour la troupe de théâtre Brouhaha du Carrefour-Étudiant à Beresford. Mes pièces ont toutes été présentées au Festival de théâtre jeunesse en Acadie. Pour les adultes, c’est la première fois et j’espère que le public va trouver la pièce drôle», dit-il.

«Quand je suis arrivé dans la région Chaleur, j’ai découvert le Théâtre Vert. La première expérience que j’ai eue avec la troupe, c’est en jouant dans une pièce écrite par Claudine. J’ai aimé la gang. Ensuite, j’ai fait la mise en scène d’une de ses pièces», révèle-t-il.

Pour sa troisième incursion avec le groupe de Pointe-Verte, Mario Mercier, qui est le journaliste de l’hebdomadaire francophone local, va également assurer la mise en scène de son œuvre.

Il va diriger une petite équipe composée de Sylvie Meunier, la metteure en scène de la troupe depuis plusieurs années, Michel Boulay, Rodrigue Comeau et François Vigneault.

«C’est un quatuor assez solide. Ils se connaissent bien et la chimie est bonne. Nous avons beaucoup de plaisir en répétitions et justement, le théâtre communautaire est là pour ça», fait remarquer M. Mercier.

«Nous sommes dans le dernier sprint et nous avons un mélange de tract et d’envie que les gens viennent nous voir. Nous avons hâte d’avoir les rires dans la salle, autre que les miens», lance-t-il.

Les grandes aspirations sera jouée les 3, 4 et 5 juin, à la salle municipale de Pointe-Verte.

La première représentation du Théâtre Vert a eu lieu en 2002.