Du renouveau pour Acadie Rock

Le festival culturel multidisciplinaire Acadie Rock revient pour sa cinquième année ce mois d’août. Les organisateurs du festival s’attendent à accueillir des milliers de personnes pour l’événement culturel d’envergure, qui durera une semaine.

Le festival multidisciplinaire et multiculturel a lieu une fois par an depuis cinq ans, et continue de devenir plus populaire. L’année dernière, le festival accueillait environ 8000 personnes par événement, alors que les organisateurs visent 10 000 spectateurs par événement pour la cinquième année du festival.

Le festival débutera le 13 août au marché de Moncton avec des spectacles d’Accoustica et de DansEncorps.
Le 15 août, la plus grosse journée du festival, se tiendra la Fête de Quartier, qui donnera l’occasion aux citoyens d’assister à une performance de Féeli Tout, ainsi qu’à une animation par DJ Bones sur fond de jeux gonflables.

L’inévitable tintamarre commencera dans le parc du centre culturel Aberdeen et se dirigera vers le parc riverain. C’est l’occasion de faire le plus de bruit possible avant l’attraction principale de la soirée: le spectacle du 15 août.

À l’affiche ce soir-là: Les Hay Babies, Les Hôtesses d’Hilaire, Marc à Paul à Jos, Karim Ouellet, A Tribe Called Red, ainsi que DJ Arthur Comeau assureront la représentation musicale et seront suivis d’une présentation de faux documentaires intitulée L’Acadie suit son COURT, qui revient pour une quatrième année consécutive.

«Le concept de L’Acadie suit son COURT a été créé avec l’idée de faire un peu d’autodérision, à la fois de divers sujets, mais aussi du peuple acadien lui-même», dit Marc Gauthier, organisateur de l’événement.

Toujours sur le thème des court-métrages, la deuxième édition de C’EST RIGHT SHORT, un événement cinématographique bilingue qui en a pour tous les goûts. Il y aura des ateliers de cinéma destinés aux pros comme aux amateurs.

L’humour au cœur du festival

Une nouvelle discipline au festival Acadie Rock cette année: le stand-up! Huit humoristes se déchaîneront le 18 août dans un spectacle qui représente, pour le festival, une première percée dans un domaine émergent en Acadie.

«L’humour, ça fait une couple d’années que je travaille dessus», dit Marc Arseneault, directeur artistique du festival.

L’humour en Acadie n’en est pas à ses débuts, mais il manque de popularité, affirme l’homme.

«À Moncton, il y a une effervescence d’humoristes acadiens qui sont vraiment bons et drôles. Souvent, ce qui arrive, c’est un peu comme dans le monde de la musique : il faut aller à Montréal pour connaître le succès, puis revenir à Moncton», explique le directeur.

Selon lui, les artistes n’ont pas besoin d’aller si loin pour vivre la gloire; ils ont un public au Nouveau-Brunswick.

«On essaie de les rendre populaires ici et de les encourager à continuer, parce qu’ils sont bons et ils sont très débrouillards. Entre eux, ils font des shows d’humour à l’année longue», ajoute-t-il.