Vingt poètes pour le 20e Festival acadien de poésie

Prolongement de plaisir et nouveautés pour célébrer le 20e anniversaire du Festival acadien de poésie de Caraquet. L’événement d’envergure revient plus fort que jamais!

Pilier littéraire incontournable dans la Péninsule acadienne, le Festival acadien de poésie de Caraquet fêtera en grand. Pour ses 20 ans, les organisateurs ont invité pas moins de 20 poètes. Il y aura aussi une journée d’activités de plus à l’horaire.

Plusieurs poètes acadiens participeront aux nombreuses activités: Paul Bossé, Herménégilde Chiasson, Daniel H. Dugas, Hélène Harbec, Dominic Langlois, Joannie Thomas, Pauline Dugas, Christiane Saint-Pierre, Jean-Mari Pître et Martin Roy.

Grandement reconnu ici comme ailleurs, le Festival acadien de poésie est du plus ancien événement littéraire du genre en Acadie. La réputation qu’il s’est forgée au fil des ans lui permet ainsi de recevoir cette année des auteurs du Manitoba (Lise Gaboury-Diallo), ainsi que de l’Ontario (Angèle Bassolé-Ouédraogo et Pierre Raphaël Pelletier).

Sans oublier les «Acadiens d’adoption» venant du Québec, comme les qualifie Jonathan Roy, coordonnateur et directeur artistique du Festival: José Acquelin, Joséphine Bacon, Jean-Philippe Dupuis, Marie-Paule Grimaldi, François Guerrette, Joanne Morency et Annie-Claude Thériault.

Si certains rendez-vous traditionnels sont de retour, comme la table ronde, qui aura pour thème Images transfigurées – défis et possibles des pratiques multimédiatiques, trois nouvelles vitrines poétiques seront ajoutées.

Tout d’abord, Aux grands mots, les grands écrans permettra au public d’assister à la présentation de deux documentaires sur la vie des poètes Gérald Leblanc (L’extrême frontière, réalisé par Rodrigue Jean) et Hector de Saint-Denys-Garneau (Saint-Denys-Garneau, de Jean-Philippe Dupuis). Deux diffusions sont prévues, les 5 et 7 août.

Les rencontres du 20e, autre nouveauté, vous permettra de découvrir certains des auteurs invités. La première aura lieu le 5 août avec Herménégilde Chiasson et Pierre Raphaël Pelletier et sera animée par Christian Blanchard. L’autre représentation aura lieu le lendemain, soit le 6 août, avec Angèle Bassolé-Ouédraogo et Joséphine Bacon. Christiane Saint-Pierre assurera l’animation de cette soirée. À la suite des entrevues, les poètes profiteront de l’occasion pour faire une lecture de leurs textes.

Notons que ces événements auront lieu à l’Hôtel Paulin de Caraquet.

Dernier ajout, cette fois du côté de Bathurst: Au nectar des mots, qui accueillera Daniel H. Dugas, Herménégilde Chiasson, Joanne Morency et Pierre Raphaël Pelletier. C’est la première fois que des activités du Festival acadien de poésie sont organisées à Bathurst.

Le vendredi 5 août donnera aussi place à un parcours des îles. De 15h à 20h, il sera possible de longer la mer à partir de Caraquet jusqu’à l’île de Miscou en passant par celle de Lamèque. Trois présentations sont offertes, une dans chacune des villes.

Quelques lancements auront aussi lieu dans le cadre des festivités, dont le dernier recueil du regretté Claude LeBouthillier le 3 août, à 17h, à la bibliothèque publique Claude-LeBouthillier de Bas-Caraquet.

À noter que le fils de M. LeBouthillier sera présent à l’événement.

Plusieurs autres activités sont offertes, dont des ateliers d’écriture et d’autres soirées de poésie.

Finalement, la poésie envahira l’espace public. Des plaques poétiques permanentes seront apposées sur les bancs du centre-ville. Le Parcours des bancs de la poésie vise à rendre hommage aux poètes acadiens. Aussi le projet Une ville, un livre – Chapitre 2, permettra aux intéressés de recevoir un autocollant amovible et de l’apposer dans l’espace public de son choix.

La programmation complète du Festival est disponible sur le site internet du Festival acadien (www.festivalacadien.ca). Les biographies de tous les auteurs y sont également. Toutes les vitrines sont gratuites, à l’exception de la Soirée de poésie Voir Miscou et mourir (25$). Les places sont toutefois limitées.