L’Acadie s’illustre au Gala Country

Les artistes acadiens ont fait belle figure samedi soir lors de la présentation du 4e Gala Country.

L’évènement, qui était présenté au Casino de Montréal, honore les artistes de la chanson country francophone canadienne qui se sont démarquées au cours de la dernière année.

L’artiste Laurie LeBlanc s’est particulièrement illustré durant la soirée, en mettant la main sur deux récompenses convoitées.

Le chanteur de Bouctouche a tout d’abord été sacré auteur-compositeur de l’année. Le jury de l’industrie et le public a préféré Laurie LeBlanc aux artistes Yoan, Danny Boudreau, Véronique Labbé et Anik St-Pierre.

Ensuite, son cinquième album, intitulé 20, a été consacré comme l’album de l’année.

«C’est évidemment plaisant de sortir de ce merveilleux week-end avec quelques prix et d’être reconnu par l’industrie», a indiqué Laurie LeBlanc, sur le chemin du retour au Nouveau-Brunswick.

«C’est pas mal une surprise, je n’avais rien préparé avant d’aller chercher mes trophées», a admis le chanteur, qui prenait place à bord d’un autobus nolisé avec une quarantaine d’admirateurs qui ont fait la navette entre Shediac et Montréal afin de ne pas manquer le gala.

Laurie Leblanc était également finaliste dans les catégories interprète masculin de l’année et chanson de l’année Socan, grâce à son extrait Moi-itou Mojito.

Sa maison de production, Les Productions Laurie LeBlanc, était pour sa part en nomination dans la catégorie diffuseur de spectacles de l’année.

Découverte de l’année

La jeune chanteuse de Tracadie, Amélie Hall, a quant à elle été consacrée découverte de l’année.

«Ça été un moment magique. J’ai senti l’amour de l’industrie et du public et que c’était ma soirée», a affirmé l’artiste acadienne après une courte nuit de sommeil.

Une vingtaine de minutes plus tard, Amélie Hall remontait sur la scène du casino de Montréal pour y interpréter cette fois la chanson J’ai pas peur des cowboys, même si elle n’était pas tout à fait encore remise de ses émotions.

Selon elle, ce couronnement devrait se traduire par une plus grande présence sur les scènes du Nouveau-Brunswick et du Québec.

Sans grande surprise, Pour l’amour du country a mérité les grands honneurs dans la catégorie émission de télévision de l’année.

Enregistré à Halifax depuis son départ de Moncton, l’émission a été préférée à Chanson via country et à En route vers l’ouest.

L’artiste acadien Daniel Goguen a été finaliste dans les catégories interprète masculin de l’année et album de l’année.

C’est l’artiste québécois Yoan qui a été le plus récompensé au Gala Country.

Le grand gagnant de la deuxième saison de l’émission La Voix a réussi à mettre la main sur les prix dans les catégories interprète masculin de l’année, spectacle de l’année et prix du public.

La salle du Casino de Montréal était pleine à craquer pour l’évènement qui était présenté par Culture Country. L’animation a été confiée à MC Gilles (Dave-Éric Ouellet).