Un gala bilingue au menu des nouveautés du Festival HubCap

Le 17e Festival de l’humour HubCap à Moncton, du 7 au 11 février, mettra en vedette 25 humoristes, dont six artistes francophones de l’Acadie et du Québec. Maxim Martin, Martin Saulnier, Yves Doucet, Neev, Mike Paterson, Eddie King et Derek Seguin monteront sur les différentes scènes du festival.

Les organisateurs qui ont dévoilé la programmation du festival, jeudi, ont promis le meilleur de l’humour tout en faisant quelques clins d’oeil à nos voisins du Sud et au nouveau président désigné. Le coordonnateur ou «chef du Parti HubCap», Robert Gallant, n’écarte pas la possibilité d’ériger un mur de neige gigantesque autour du Grand Moncton pendant le festival, afin de garder les citoyens en ville pour profiter de la trentaine de spectacles à l’affiche lors du festival. Entre 7000 et 10 000 festivaliers sont attendus.

Comme nouveauté cette année, les organisateurs proposent un gala bilingue animé par Derek Seguin qui rassemblera des humoristes francophones et anglophones.

«Pendant ma carrière, j’étais impliqué dans plusieurs conférences théâtrales et on s’est souvent posé la question à savoir si c’était possible dans le monde du théâtre de créer un spectacle bilingue et je présume que s’il y a une place pour ça, c’est ici à Moncton. Les humoristes francophones vont offrir des numéros en anglais et vice versa», a expliqué le président du Festival HubCap, Marshall Button.

Il a précisé que certains monologues seront présentés dans les deux langues afin que l’ensemble du public puisse suivre le déroulement du spectacle.

Pour une cinquième année, le Festival HubCap s’associe au projet Juste pour rire afin d’offrir une programmation francophone, dont le Gala des Rendez-vous de la Francophonie qui sera animé par une étoile de le la scène de l’humour au Québec, Maxim Martin. La première partie du gala sera assurée par des humoristes émergents du Québec et de l’Acadie comme Martin Saulnier et Yves Doucet. Martin Saulnier qui a remporté le concours amateur du Festival HubCap en 2016 est fier de se retrouver à nouveau au festival cette année.

«C’est un rêve. Je vois ça comme un trajet. Quand j’ai commencé en 2013, c’était tout nouveau et le festival m’a permis de faire un gros pas dans ma carrière. Je suis ému vraiment», a indiqué l’humoriste qui se produira dans les deux galas.

Il encourage les humoristes en herbe à tenter leur chance au concours amateur L’Acadie juste pour rire qui se déroulera le mercredi 8 février au café-bar Le Coude à l’Université de Moncton. L’important est de rester soi-même et d’oublier la compétition et les juges, a soutenu Martin Saulnier.

D’après le directeur de la programmation Juste pour rire, François Simard, le Festival HubCap a eu un impact positif sur la scène de l’humour en Acadie. Certains artistes comme Luc LeBlanc, Daniel Pinet et JC Surette commencent à se tailler une place importante dans le monde de l’humour, a-t-il rappelé.

Si cette année, le festival compte un peu moins d’humoristes acadiens, c’est en raison de leur disponibilité. Marshall Button considère qu’il s’agit d’un beau problème pour les artistes. De plus en plus sollicités, plusieurs des comédiens pressentis pour le festival avaient déjà d’autres engagements de prévus pour ces dates.

Les activités du festival auront lieu dans 13 endroits à Moncton, Dieppe et Riverview. La Caserne à Dieppe et le Théâtre Capitol à Moncton accueilleront des spectacles. Le volet anglophone comprend des artistes comme Nikki Payne, Trent McClellan, Jon Steinberg, Mike Rita, Ben Miner et Pete Johansson. L’horaire complet des activités peut être consulté sur le site Web du Festival HubCap.