Grande première pour un jeune percussionniste de Moncton

Un étudiant en percussion de l’Université de Moncton, Jocelyn Blanchette, a été choisi pour présenter en solo un concerto avec l’Orchestre des Jeunes du Nouveau-Brunswick. Il s’agit d’une première pour ce département de musique.

L’étudiant de première année en percussion, de Cap-Pelé, a été choisi à la suite d’un concours organisé par l’OJNB cet été. C’est la première fois qu’un étudiant du département de musique de l’Université de Moncton est sélectionné pour être soliste avec l’orchestre provincial. Il interprétera le Concerto pour marimba et orchestre à cordes du compositeur français Emmanuel Séjourné; une œuvre écrite en 2006. Très fier de son étudiant, le professeur de percussion Michel Deschênes estime que Jocelyn Blanchette est voué à une grande carrière. «Il ira loin!», lance-t-il.

«Tous les professeurs du département sont d’accord avec moi pour dire que Jocelyn Blanchette est un musicien très prometteur pour jouer une pièce de ce niveau en première année et à son âge. C’est phénoménal. Il faut dire qu’il travaille très fort. Je suis très fier qu’il puisse jouer un concerto avec un orchestre symphonique. C’est du jamais vu au département», a déclaré le professeur.

Ce grand concert présenté samedi au Centre de célébration Wesleyan à Moncton donnera le coup d’envoi à la saison artistique 2017 de l’orchestre qui rassemble environ 70 musiciens. Le quatuor vocal Les Muses sera aussi du concert. Pour son concerto, Jocelyn Blanchette sera accompagné de la section de cordes de l’orchestre (violon, violoncelle, contrebasse et alto).

Le jeune virtuose a travaillé pendant près de quatre mois pour répéter cette œuvre qu’il qualifie de particulièrement difficile. Les défis sont nombreux, mais il a très hâte de la jouer en public.

«C’est un honneur. Je me sens privilégié. Je suis plus excité que nerveux. C’est le premier concerto que j’ai monté avec orchestre. C’est un peu stressant, mais je pense que ça va bien aller», a exprimé Jocelyn Blanchette au cours d’un entretien avec l’Acadie Nouvelle.

S’il a choisi ce concerto, c’est en raison de son côté romantique empreint de douceurs, avec des envolées et des moments de virtuosité éclatants.

Emmanuel Séjourné est un compositeur qui prend de plus en plus de place dans le monde de la musique actuel. Le choix s’est fait en collaboration avec son professeur et le chef de l’OJNB, Antonio Delgado.

«Cette pièce donne la place entière au marimba et au soliste pour s’exprimer musicalement», a poursuivi le professeur.

Jocelyn Blanchette a commencé à jouer de la batterie à l’école secondaire. Il jouait surtout du rock et de la musique populaire. C’est en arrivant à l’Université qu’il s’est intéressé aux autres instruments de percussion, plus spécialement le marimba qui offre un éventail de possibilités harmoniques et mélodiques.

«Je voyais Michel Deschênes et les autres étudiants jouer avec quatre baguettes et j’étais fasciné. Je me suis dit c’est là que je veux me rendre», a affirmé l’étudiant de 19 ans qui en est à sa première année avec l’OJNB.

Pour le concert de samedi présenté à 19h, l’OJNB interprétera aussi des œuvres de Tchaïkovski, de Beethoven et des pièces latines. Jocelyn Blanchette présentera au moins une autre fois son concerto avec l’Orchestre. Ce sera au Théâtre Impérial à Saint-Jean plus tard cette année.