L’album Symphonie des terres et des forêts sera lancé le 21 mai

L’Orchestre philharmonique du Haut-Saint-Jean (OPHSJ) souligne son 10e anniversaire en lançant un disque compact qui comprendra des œuvres reflétant les racines madawaskayennes.

Le disque compact, Symphonie des terres et forêts, a été enregistré au cours des derniers mois à partir du studio portatif du chef Daniel Finzi.

«Comme il n’est pas facile d’entrer un orchestre philharmonique dans un studio, nous avons enregistré chaque famille d’instruments séparément, principalement au Centre Maillet. Nous sommes aussi allés à Fredericton pour des chœurs», a expliqué M. Finzi, chef d’orchestre et directeur artistique de l’Orchestre.

L’album proposera des pièces inédites inspirées du Madawaska, dont la Symphonie des terres et forêts, une œuvre originale en quatre mouvements interprétée lors d’un grand concert dans le cadre du Congrès mondial acadien 2014.

Une œuvre de la compositrice Sophie Dupuis y figure aussi, tout comme deux pièces originales du pianiste Gilles Guerrette, Easy Loving You et Bagosse Ragtime, avec la voix de Gisèle Gaudreau-Levesque.

«Comme d’autres orchestres avant, nous aurions pu reprendre des pièces phares de la musique classique. Mais cela n’aurait rien apporté de nouveau. On a plutôt voulu laisser quelque chose de différent aux mélomanes en leur offrant des exclusivités reliées au Madawaska», a poursuivi M. Finzi.

L’album, tiré à 1500 exemplaires, sera lancé lors du Grand concert de l’OSHSJ, le dimanche 21 mai à Edmundston (salle Léo-Poulin). La veille, l’orchestre se produira aussi à Grand-Sault (Auditorium Richelieu).

Pour ces deux concerts, le chef Finzi a composé le Concerto du Madawaska (violon et orchestre) qui mettra en vedette la violoniste Suzanne Nadeau-Porter, de Saint-François. Cette pièce sera donc interprétée pour la première fois.

«Encore là, j’ai tenté d’établir des liens directs et indirects avec mon expérience avec le Madawaska tout en ne mettant pas de côté mes origines argentines. Je me suis donné beaucoup de latitude. Les mélomanes y reconnaîtront un soupçon de blues et de musique baroque», a poursuivi le chef Finzi.

Les jeunes solistes Marie-Ève Caron et Mélanie Dupuis, les Danseurs du Madawaska, des membres de la Première nation malécite ainsi que les chœurs Saint-Michel (Drummond), Vers ton rêve (Grand-Sault) et Mimi Musique (Fredericton) se joindront à l’Orchestre pour ces deux concerts.

La Symphonie des terres et forêts sera agrémentée de textes du poète Serge-Patrice Thibodeau. Près d’une centaine de personnes seront en action sur scène durant la prestation.

L’Orchestre philharmonique du Haut-Saint-Jean fera une première présence à l’extérieur du Nord-Ouest lorsqu’il se produira à Québec, le 11 juin. Il s’agira d’un concert conjoint avec un autre orchestre que M. Finzi dirige dans la Vieille capitale.

Plus d’une centaine de musiciens ont fait partie de l’Orchestre durant sa première décennie d’existence. Il a profité d’un point de presse, vendredi, pour dévoiler son nouveau logo.