Festival régional de la patate: l’humour sera au rendez-vous

Les organisateurs du 57e Festival régional de la patate de Grand-Sault misent sur l’humour afin d’assurer la réussite de l’évènement.

Le festival, qui se déroulera du 27 juin au 2 juillet, accueillera pour la première fois de sa longue histoire une soirée d’humour sous le grand chapiteau.

L’humoriste et comédien ontarien Gavin Stephens sera la tête d’affiche de la soirée intitulée Comedy night, présentée le 28 juin. Il sera précédé sur scène par Stephen Kinch.

Les organisateurs du Festival de la patate ont décidé encore cette année de choisir un site principal près du Centre La Rochelle en raison d’importants travaux qui auront lieu cet été sur le boulevard Broadway.

L’ouverture du festival se fera avec la présentation du traditionnel gala Mlle Grand-Sault et mini Mlle Grand-Sault, le 27 juin à l’Auditorium Richelieu.

Le festival propose une fois de plus différentes activités familiales, dont la zone pour enfants, du cinéma d’après-midi gratuit, la marche annuelle de 1,5 et 10 km organisée par la SPCA la Vallée et des feux d’artifice à la Marina de Grand-Sault.

D’autres activités s’ajoutent à la programmation, comme la Soirée Canadienne, le défilé du boulevard Broadway, la course Poker run, le déjeuner-bénéfice pour l’Hôpital IWK, l’exposition de voitures antiques et la journée spaghetti des Chevaliers de Colomb.

Le volet musical occupe comme à l’habitude une place de choix dans la programmation du Festival régional de la patate de Grand-Sault.

Outre la place du bistrot – où défileront continuellement différents musiciens locaux – les groupes The Vinyls, Spicy Boys, Green-River Revival (hommage à CCR), Sould et Eclipse auront la tâche de divertir les milliers de festivaliers qui sont attendus à Grand-Sault.

Le Festival régional de la patate de Grand-Sault est l’un des plus anciens festivals toujours en activité au Nouveau-Brunswick.

L’événement se veut une façon divertissante de mettre en valeur l’industrie de la pomme de terre, au cœur de l’activité économique dans la région de Grand-Sault.

Peu de français dans la programmation

Certaines personnes ont souligné leur déception en raison de l’absence d’artistes francophones dans les principaux spectacles présentés lors du festival.

Si l’animation musicale au bistrot se fera la plupart du temps en français, le reste de la programmation musicale et d’humour sera l’affaire d’artistes anglophones ou qui s’expriment dans la langue de Shakespeare.

Selon Statistique Canada, 85% des résidents de Grand-Sault s’expriment avant tout en français. La programmation a donc fait réagir quelques résidents de l’endroit et des défenseurs de la langue française.

«Triste constat, en effet. L’assimilation a plusieurs visages», a laissé tomber Kevin Arseneau, le président de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick.

Le président du Festival régional de la patate estime pour sa part que Grand-Sault est une communauté qui affiche fièrement son bilinguisme.

«La plupart de nos artistes invités sont francophones. À part l’hommage au groupe CCR et le Comedy night, tous les autres évènements du festival impliquent des artistes francophones, dont certains ont décidé de chanter en anglais», a tenu à souligner Brian Mulherin.

«De dire que nous n’appuyons pas la communauté francophone est complètement faux», affirme le président de l’évènement.

M. Mulherin ajoute que le Festival régional de la patate peut se permettre de présenter quelques spectacles en anglais puisque la totalité des évènements de la scène culturelle dans la région de Grand-Sault se déroule en français tout le reste de l’année.

«Les deux humoristes invités cette année vont se produire dans le cadre d’une tournée qu’ils effectuent ensemble. Il y aurait bien pu y avoir un humoriste francophone de renom et un autre anglophone, mais cela aurait signifié des coûts de production qui auraient fait sauter la banque», explique Brian Mulherin.