Les hommes en suits arrivent sur le web [vidéo]

Les hommes en suits sont-ils sérieux? Pas vraiment, répond le créateur de cette nouvelle websérie humoristique, Nicolas Marcoux. Dans le quotidien de ces nouvelles vedettes du web, tout ne se passe pas toujours comme prévu.

Une nouvelle série humoristique qui raconte le quotidien pas si banal de quatre hommes en complet-cravate vient de voir le jour sur le web.

Quatre étudiants de l’Université Moncton, dont trois en art dramatique, ont créé cette série imaginée par Nicolas Marcoux. Ce dernier a eu l’idée en fouillant dans sa garde-robe, c’est-à-dire en mettant la main sur son costume de bal de finissants. Il s’est alors demandé ce que des hommes en complet font de leur journée.

«J’ai vu cette tenue-là et je me suis dit que ça pourrait être comique un gars en chemise rouge et que je pourrais faire d’autres choses avec d’autres couleurs», a expliqué le scénariste natif d’Edmundston.

Avec son frère Alex Marcoux et deux amis, Jacques André Levesque et Pierre Duguay Boudreau, ils ont créé cette série. Les quatre étudiants sont aussi des passionnés d’improvisation depuis l’école secondaire. Ils se sont connus dans la Ligue d’improvisation du campus universitaire de Moncton (LICUM).

«On s’est rencontré à la LICUM cette année et nos esprits créatifs ont matché ensemble», a souligné Pierre Duguay Boudreau.

La série Les hommes en suits sera constituée de 12 capsules de 2 à 6 minutes. Chaque épisode sera lancé le jeudi à 16h sur la chaîne Youtube de Toco Production; une entreprise qu’ils ont fondée afin de réaliser divers projets. Les épisodes ne se suivent pas nécessairement.

Le premier volet diffusé jeudi portent sur les compliments. Nicolas Marcoux souligne qu’il s’agit d’humour à sketches, absurde et loufoque. Ils explorent des situations du quotidien qu’ils tournent au ridicule.

«C’est que les hommes en suits vivent des situations normales de la société, mais ils sont vraiment inadaptés à faire ces choses-là.»

Vêtus de veston, cravate et de chemises colorées, chacun des personnages ont des qualités qui lui sont propres. Tristan (Alex Marcoux) est le beau gars conscient de sa beauté, Boubou (Jacques André Levesque) est un peu l’original du groupe qui a sa propre façon de voir les choses, tandis que Danick (Pierre Duguay Boudreau) est le «suiveux» un peu naïf. Valentin (Nicolas Marcoux) est celui qui s’amuse à incarner d’autres personnages.

Leur humour pourrait s’apparenter à celui du groupe Les Appendices.

Les épisodes ont été tournés dans la grande région de Moncton jusqu’à Hillsborough où le groupe propose un rap à sa façon. Selon eux, le web leur permet d’être libres dans leur réalisation et c’est aussi une plateforme plus accessible pour le public.

Nicolas Marcoux est un passionné de cinéma.

«J’ai toujours eu une passion pour le montage et la réalisation. Quand je vais regarder des films au cinéma, il y a plus de chance que je m’attarde à la manière dont le film est fait que sur l’histoire en tant que telle», a ajouté Nicolas Marcoux, précisant qu’il s’est inspiré un peu du concept d’une série jeunesse à Vrak TV, Avez-vous déjà vu?