L’épidémie d’Ebola au cœur d’un tournage à Edmundston

La table est mise pour le tournage dans la ville d’Edmundston d’une portion du film L’origine d’Ebola, un long-métrage de fiction qui plongera au cœur de cette épidémie meurtrière qui a frappé l’Afrique à partir de décembre 2013.

Mamadi Conde, le réalisateur et acteur principal du film, a tenu des auditions mardi soir à Edmundston afin d’ajouter quelques acteurs à la distribution de l’œuvre cinématographique.

Tous en quête d’un rôle d’acteur dans le film, près d’une trentaine de personnes ont défilé devant le réalisateur originaire de la Guinée et ses acolytes.

«Le film raconte les péripéties d’un citoyen qui enquête sur l’épidémie d’Ebola. Il n’y a jamais eu de réponse claire sur les origines de la maladie, j’ai donc décidé d’enquêter et d’en faire un film», raconte le cinéaste.

«C’est une œuvre de fiction, mais elle contient beaucoup de faits réels», d’ajouter Mamadi Conde.

Celui qui réside à Québec depuis quelques années affirme avoir discuté avec les autorités gouvernementales et médicales en Guinée afin de bien mener son enquête et pouvoir en réaliser un film.

«Il y a encore une bonne portion de la population de mon pays qui croit que cette maladie a été fabriquée par l’être humain», a expliqué le réalisateur à l’Acadie Nouvelle.

Mamadi Conde a entamé le tournage du film en Guinée et dans la ville de Québec.

Il s’attend à poursuivre le tournage à Edmundston dès le début du mois prochain, avec la collaboration étroite de François Gouin qui l’accompagnera dans cette aventure cinématographique.

«Je vais assister le réalisateur à Edmundston, mais également à Québec et même en Guinée où je dois m’envoler au début de l’année 2018», a expliqué celui qui est à tête de la firme de création multimédia Gouin Productions.

Mamadi Conde s’est dit charmé par la Ville d’Edmundston et épaté par le talent des aspirants-comédiens qui ont défilé devant lui.

«N’importe quel réalisateur est toujours à la recherche de belles places, Edmundston répondait aux critères de mon film», affirme sans détour le réalisateur.

À l’origine, seulement deux acteurs de plus et quelques personnes pour faire de la figuration étaient nécessaires pour réaliser le tournage de quelques scènes de L’origine d’Ebola dans les rues d’Edmundston.

Finalement, tous ceux qui étaient présents dans le cadre des auditions ont obtenu un rôle quelconque dans le film, à l’exception d’une seule personne.

«On peut parler d’une franche réussite et du fait qu’il y a du talent dans le coin d’Edmundston», a laissé tomber François Gouin.

«Les comédiens choisis pour les scènes d’août sont Laurence Leblanc Côté, André Picard, Christine Privat, Dr Jannot Castonguay, Yves Lumba, Elhadji Kamagaté, Sylvie Savoie et Doris Roy. Sarah Sirois, une jeune prodige, aura un rôle créé sur mesure pour elle», d’ajouter le producteur exécutif.

Doté d’un budget de production de 75 000$, L’origine d’Ebola devrait sortir en salle en Afrique au début de l’année 2019. Sa distribution au Canada demeure pour l’instant un peu plus incertaine.