Sur les routes des Maritimes avec les Hay Babies

Si les Hay Babies existent en tant que groupe depuis six ans, il reste que de temps en temps, elles empruntent des chemins créatifs plus personnels. Bienvenue dans l’univers musical de ces trois musiciennes aux personnalités uniques.

Julie Aubé et Vivianne Roy (Laura Sauvage) lanceront des albums solos à l’automne. Julie Aubé soutient que ces projets individuels sont importants pour elles, bien que les Hay Babies demeurent leur projet principal. Même lorsqu’elles sont en pause, elles ont envie de faire de la musique.

«Ça va faire six ans que les Hay Babies existent. Après un bout de temps, on réalise que même si on est beaucoup ensemble, il y a des moments où nous sommes seuls et la création n’arrête pas pour autant. Il y a des affaires que nous n’avons juste pas en commun, comme le style de musique de Vivianne Roy varie du mien. Si on est capable de faire des albums solos, ça nous donne une chance d’exprimer des idées qu’on ne partage pas nécessairement avec les autres membres. Ça fait en sorte que lorsqu’on se retrouve, nous avons plus d’espace pour accepter les idées des autres et les partager», a expliqué Julie Aubé.

Celle-ci prépare un premier album solo. C’est un projet en français sur une musique qui ressemblera un peu à du rock psychédélique des années 1960 – pas très loin de George Harrison et de Jefferson Airplane, estime-t-elle.

Depuis la sortie de leur album La 4e dimension, les Hay Babies sillonnent les routes du pays. Cet été, elles offrent plusieurs concerts dans les Maritimes.

«Ce n’est pas souvent qu’on a la chance de faire autant de concerts par chez nous dans les Maritimes, et pour nous, c’est le meilleur endroit où être durant l’été.»

Une Grande messe très spéciale

La formation s’arrête à Moncton afin de célébrer la Grande messe des Hay Babies et des Hôtesses au Central United Church (Centre communautaire de la paix) dans le cadre du Festival Mud City Meltdown. Ce spectacle qui promet d’être unique en son genre réunira deux des ensembles les plus en vus de l’Acadie. Comme le souligne Julie Aubé, le public de Moncton a déjà assisté à des spectacles des Hay Babies et des Hôtesses d’Hilaire, mais jamais à un concert qui rassemble les deux formations dans un concert en tandem.

La grande messe sera célébrée par le charismatique chanteur des Hôtesses d’Hilaire, Serge Brideau. Celui qui agira comme maître de cérémonie est aussi directeur artistique du Festival Mud City Meltdown.

«Ce qu’on cherchait à faire avec nos spectacles au festival, c’était des choses uniques. Surtout que les Hay Babies et les Hôtesses ont déjà joué beaucoup à Moncton, alors l’idée nous est venue de présenter ce spectacle dans l’ancienne église. Pour nous, c’est l’occasion aussi de faire d’autres chansons de notre répertoire qu’on fait moins en spectacle. Avec l’amitié et les liens qui nous unissent, ça fait juste du sens qu’on fasse un spectacle en plateau double», a déclaré Serge Brideau.

Il est convaincu que la chimie entre les deux groupes qui ont collaboré à plusieurs reprises à des projets d’album sera bien présente. Les deux formations vont s’accompagner les uns, les autres en réinterprétant les chansons de leur répertoire respectif. Ces formations rock, qui se produisent habituellement sur de grandes scènes de festival, dans des cabarets et des salles de spectacles, en seront à leur première prestation dans une église.

«C’est une première dans une église pour les Hôtesses. C’est sûr qu’on s’inspire des lieux.»

Julie Aubé considère qu’il s’agit d’un beau cadeau. Ce concert leur permettra de revisiter leur répertoire en leur donnant un nouvel éclairage.

«Les Hôtesses, c’est un peu comme nos grands frères. Ça va être quelque chose qu’on n’aura jamais fait et je ne sais pas si on aura la chance de le refaire. D’habitude, on joue dans un bar à minuit où les gens parlent vraiment fort. Dans une église où les gens sont à l’écoute, je pense qu’on sera plus capable de donner un bon spectacle», a-t-elle ajouté.

Les portes ouvrent à 18h et le spectacle débute à 19h. Le Festival Mud City Meltdown qui débute mercredi se poursuit jusqu’au 29 juillet.