Une offre enflammée du Circus Stella (Vidéo)

Une quinzaine d’artistes du Nouveau-Brunswick ont envahi le théâtre l’Escaouette à Moncton afin de créer le nouveau spectacle de Circus Stella. Cette production qui risque d’être enflammée sera présentée en première au Festival ImaginAir à Dieppe.

Jasmin Tardif n’a que 14 ans, mais il a déjà une longue feuille de route dans le domaine des arts du cirque. Il a commencé à pratiquer les échasses à l’âge de 7 ans, suivant ainsi les traces de sa mère, Monique Savoie, qui figure parmi les membres fondateurs de Circus Stella.

«Mes échasses étaient beaucoup trop grandes pour mes jambes, alors elle a été obligée de mettre du ruban pour les attacher à mes jambes. C’était vraiment lourd pour moi, mais j’ai appris. Aujourd’hui, je me sens vraiment à l’aise, puis je commence aussi à faire des acrobaties», a raconté le jeune échassier et acrobate de Dieppe.

Cette année, il s’initiera aussi au feu. Un élément à la fois fascinant et terrifiant. Il confie qu’il aime apprivoiser le danger. Les arts du cirque lui permettent de s’exprimer, de canaliser son énergie et de relever des défis.

«C’est vraiment excitant parce que c’est quelque chose qui pourrait être dangereux. Mais je suis entraîné, donc ça devrait bien aller.»

Le fil conducteur de cette production se tisse autour des formes géométriques, qu’elles soient dans les structures du décor, les costumes ou les numéros. Les artistes vont encore plus loin dans les arts du feu en l’intégrant à plusieurs prestations. Des échassiers, des acrobates, des danseurs, des spécialistes du tissu aérien, des clowns, des cracheurs de feu et des manipulateurs d’objets enflammés sont réunis dans ce spectacle qui repose un peu sur le mystère, la naissance et la mort.

En laboratoire de création (LaB CirK) depuis le 17 juillet, le spectacle est conçu à partir des forces et des propositions de chacun des artistes, indique la directrice artistique de Circus Stella, Julie Duguay.

«Il y a beaucoup de structures géométriques, de lignes et de rondeurs au niveau visuel. L’histoire, qui est abstraite, aborde la naissance et la mort», a-t-elle partagé.

Depuis les débuts de Circus Stella en 2011, des artistes ont accumulé des années d’expérience et certains d’entre eux pratiquent maintenant ce métier sur une base professionnelle. Originaire de Caraquet, Stéphanie Bélanger – qui se déplace dans la province en fonction des projets qui lui sont offerts – a commencé à pratiquer les échasses en 2011. Aujourd’hui, cette comédienne arrive à vivre des arts du cirque. Elle a toujours aimé le théâtre physique. Celle qui personnifie Didi Clown maîtrise plusieurs techniques, comme la manipulation d’objets, les échasses acrobatiques et l’art clownesque. Elle s’entraîne aussi au tissu aérien.

«J’aime l’univers du cirque. On peut tout faire et ça dépasse l’imaginaire. Ça va même encore plus loin de ce qu’on avait pensé au départ. C’est incroyable! Par exemple, pour ce spectacle, on a pensé à quelque chose au départ et ça prend une forme qui va au-delà de ce qu’on pensait», a ajouté l’acrobate, qui dit avoir été grandement inspirée par Julie Duguay et Yves Landry de Circus Stella.

Les projets de Circus Stella

Bien que Circus Stella a mis un terme au festival de cirque à Dieppe cette année, Julie Duguay soutient que l’événement pourrait revenir dans le futur. Pour l’instant, la direction de Circus Stella a décidé de concentrer ses efforts et ses ressources sur la création et la diffusion.

«Circus Stella grandit trop vite et il manque de ressources humaines et financières pour pouvoir soutenir les activités. On a décidé de faire une pause du festival et de l’école de cirque et de mettre l’accent sur les activités de diffusion. On a des artistes qui veulent tourner et il y a de la demande pour ça», a-t-elle expliqué.

Selon celle-ci, LaB CirK contribue à créer cette relève pour répondre à une demande de spectacles qui vient de partout dans la province.

«Le but du LaB CirK est de créer de petits numéros qui vont pouvoir continuer de tourner pendant des années. Il y a beaucoup de demandes pour le cirque dans différents événements partout dans la province à longueur d’année.»

En plus du grand spectacle qui sera à l’affiche du Festival ImaginAir – qui rassemble les arts du cirque et le cerf-volant -, un court extrait de cette nouvelle création sera offert jeudi à la Place 1604. La première du spectacle complet aura lieu au parc Dover samedi à 20h15. Le Festival ImaginAir se déroule du 27 au 30 juillet.

Justy Molinares est l’une des artistes de Circus Stella qui se produiront dans le nouveau spectacle de LaB CirK. – Acadie Nouvelle: Sylvie Mousseau