Amélie Hall cultive l’amour

Elle l’attendait depuis longtemps, son rêve devient réalité. La chanteuse country Amélie Hall sort, ce mercredi, son deuxième album, Cultiver l’amour.

Pour l’occasion, l’ancienne candidate de Star Académie se produit au Marché Centre-Ville à Tracadie, dans le cadre de l’Aquafête. Le concert est gratuit et débute à 19h. Laurie LeBlanc sera également de la partie.

Amélie Hall s’est beaucoup investie dans la création de cet album.

«Mon premier disque était fait de reprises. Je l’ai abordé comme un terrain de jeu. Il m’a permis de déployer mes ailes. Là, ce sont mes compositions.»

La jeune femme admet que l’exercice est cette fois beaucoup plus intimidant.

«C’est comme se mettre à nu. Je me dévoile, je montre ma sensibilité. Les gens vont me découvrir telle que je suis. C’est ce dont j’ai envie aujourd’hui.»

Pour ce nouvel opus, la jeune femme a choisi de parler d’amour – «une source inépuisable d’inspiration dans la musique» –, mais pas n’importe comment. Loin des sentiers battus.

«Je voulais éviter les textes trop imagés, les lourdes métaphores et le rose bonbon. Je voulais peindre l’amour autrement», confie-t-elle.

À ses yeux, l’amour n’est pas que nostalgie, tristesse et mélancolie.

«C’est aussi simple et léger! J’aime l’idée de parler de l’amour de manière lumineuse.»

Le sentiment amoureux est aussi source de souffrance et de désillusions, Amélie Hall en convient. Elle a eu son lot d’histoires malheureuses.

«Ma vie est un téléroman. Ç’a été difficile, mais je ne me suis jamais épargné d’aimer. Mon album retrace mes 10 dernières années sentimentales.»

Les aventures qui l’ont blessée, elle les regarde désormais avec distance et compassion. La musique l’a aidée à soigner ses peines de cœur.

«Ç’a été la thérapie qui m’a menée sur le chemin de la guérison. J’ai compris pas mal de choses. Cet album m’a permis de tourner bien des pages.»

Sur le plan musical, Cultiver l’amour s’inscrit dans le genre de prédilection de la chanteuse.

«Le country me fait vibrer comme aucun autre style.»

Là encore, Amélie Hall joue la carte de la différence.

«Je ne voulais pas faire du country traditionnel. Il m’a servi de base. J’y ai ajouté des touches de folk, de rock, de groove et autre.»

Elle est fière du résultat et a hâte de le montrer à son public. Après Tracadie, Amélie Hall sera en spectacle à Dieppe, le 16 août, dans le cadre des Mercredi Show.