Plusieurs légendes du rock seront à Moncton le 2 septembre

Les organisateurs attendent plus de 10 000 spectateurs au Labour Day Rock Fest à Moncton, le 2 septembre. L’événement mettra en vedette certains grands noms de l’histoire de la musique. Burton Cummings, Nazareth, The Stampeders, Sass Jordan et Lawrence Gowen monteront sur la scène extérieure de l’amphithéâtre River Glen, situé aux abords de la rivière Petitcodiac.

En dévoilant les artistes qui seront de ce premier festival de rock, les promoteurs ont promis le plus grand concert de l’été au Nouveau-Brunswick.

Ce nouveau site de concert en plein air, qui peut accueillir plus de 15 000 spectateurs, est situé sur le chemin Salisbury, à moins de 15 minutes en voiture du centre-ville de Moncton. Le terrain d’environ 100 arpents, assez isolé, appartient à un propriétaire privé (The Solomon Garden). Une section sert habituellement à célébrer des mariages. C’est un amphithéâtre naturel, avec une colline qui descend vers la scène.

«C’est un trésor qui était caché. Quand je suis venu voir le site au mois de décembre, je ne comprenais pas pourquoi il n’y avait jamais eu de spectacle ici. Le site est incroyable avec l’aménagement paysager. Il y a une section pour les mariages, mais de l’autre côté, il y a une scène qui est en place et des lumières de terrain. Nous avons les capacités pour accueillir une dizaine de milliers de spectateurs», a expliqué en entrevue le propriétaire de l’entreprise Embou Productions Inc, Émery Bourque.

En plus de l’amphithéâtre, le terrain comprend une aire de stationnement et une section pour aménager un camping rustique. Émery Bourque reconnaît qu’il y a déjà des sites de concert reconnus dans la région de Moncton, mais à son avis, ce site est idéal pour accommoder une dizaine de milliers de personnes. Le site de la Côte Magnétique est beaucoup trop vaste pour le genre de spectacle qu’il propose, estime le promoteur.

C’est en discutant avec les stations de radio de la région de Moncton qu’il a décidé d’organiser un concert rock. À son avis, le rock classique semble avoir la cote auprès des citoyens, à voir le nombre de stations diffuser ce genre de musique.

Ancien chanteur et pianiste de la formation rock canadienne The Guess Who, Burton Cummings n’a plus besoin de présentation. Il a coécrit plusieurs chansons populaires, dont American Woman et These Eyes. Cette légende du rock partagera la scène avec le groupe de hard rock écossais Nazareth. À ces deux groupes, s’ajoutent The Stampeders, également formé dans les années 1970 et auteur de plusieurs pièces à succès comme Sweet City Women et Wild Eyes. La chanteuse canadienne rock et juge au concours télévisé Canadian Idol, Sass Jordan, et Laurence Gowan du groupe Styx, seront aussi de la distribution.

Émery Bourque est convaincu qu’il y a une demande pour un festival rock à Moncton. Cette année, le festival est principalement anglophone, mais il n’écarte pas l’idée d’offrir des spectacles francophones à l’été 2018.

«Je fais beaucoup de spectacles francophones aussi et rien ne dit qu’on ne regardera pas du côté des artistes francophones l’été prochain. Il y en a d’ailleurs un en particulier qui souhaiterait venir et qui serait très populaire», a poursuivi le promoteur qui envisage aussi d’intégrer des artistes locaux dans ses concerts au cours des prochaines années.

Pour le Rock Fest du 2 septembre, une nouvelle scène, transportée depuis Montréal, sera aménagée puisque la scène existante n’est pas assez grande pour l’ampleur du spectacle. Les gradins qui sont déjà sur place pourront accueillir entre 600 et 700 personnes. Ce sera la section VIP. Les spectateurs peuvent aussi apporter leurs chaises.

M. Bourque a ouvert son entreprise de production il y a environ sept ans. Il a entre autres produit le festival de rock à Tracadie avec Éric Lapointe, Kim Mitchell et Trooper et le spectacle du 40e anniversaire de 1755 à Shediac. Chaque fois, il fait appel à des groupes communautaires pour s’occuper des services de rafraîchissement, de cantine et de nettoyage. Les billets en préventes sont disponibles au coût de 49,99$, le prix régulier est de 59,99$, tandis que les billets VIP sont à 98$. L’ensemble de cette production est appuyé financièrement par des investisseurs privés.