A’s’guatl: une belle rencontre entre Malécites et Acadiens

Les responsables de l’évènement A’s’guatl ont su relever le défi de réunir sous un même toit plusieurs jeunes issus des communautés acadiennes et des Premières nations dans le cadre d’une journée d’échanges et d’activités à saveur culturelle.

Cette rencontre amicale s’est déroulée mercredi, au théâtre du Casino Grey Rock de la Première Nation Malécite du Madawaska.

C’est l’artiste multidisciplinaire Frédérique Cyr-Deschênes qui est à l’origine du projet, qui cadre dans les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Dès l’ouverture à 13h, les visiteurs – de jeunes enfants pour la plupart – ont commencé à parcourir les kiosques afin d’aller à la découverte de la culture autochtone et de différentes œuvres d’art exposées.

Âgée de 19 ans, Josée Cimon n’a pas hésité un seul instant à partager un pan de la culture malécite et de ses origines.

«J’ai dit oui tout de suite lorsqu’on m’a offert de participer à A’s’guatl», raconte celle qui a exposé pour l’occasion des costumes traditionnels confectionnés par sa grand-mère qui les portait lorsqu’elle était plus jeune.

L’exposante a également présenté une série de plaques rendant hommage à différents leaders autochtones qui ont régné au cours des dernières décennies sur la Première Nation Malécite du Madawaska.

Ces œuvres ont été réalisées à la fin du parcours scolaire secondaire de la jeune femme.

Tout près, les visiteurs pouvaient contempler d’autres œuvres, issus cette fois d’un concours de création artistique en art visuel destiné aux jeunes âgés entre 12 ans et 25 ans.

Les kiosques de maquillage pour enfants, ou celui du magicien Alex, étaient fort achalandés lors du passage de l’Acadie Nouvelle.

Au même moment, d’autres jeunes s’étaient plutôt intéressés à un atelier de danse offert par l’artiste Jonathan Voisine.

Tous les jeunes interrogés ont unanimement affirmé apprécier leur A’s’guatl – mot qui signifie «rencontre» en malécite.

La journée d’activités s’est soldée avec la présentation d’un spectacle de chants et de danse en soirée réunissant les talents des deux communautés.

Le spectacle a réuni des chants traditionnels autochtones, des violons acadiens de l’ensemble Les P’tits violons de Mgr Lionel Daigle et d’une formation musicale entièrement féminine formée pour l’occasion par Frédérique Cyr-Deschênes.

Ironie du sort, A’s’guatl a été présenté le jour même où était célébré la Journée internationale des peuples autochtones. Il s’agirait d’un pur hasard, assure Frédérique Cyr-Deschênes.