Un cabaret étonnant donne le coup d’envoi au 6e Festival Acadie Rock

Rassemblant plus de 15 artistes émergents de plusieurs régions du Canada et des îles Saint-Pierre et Miquelon, le Cabaret Factum a permis au public de voyager à travers une diversité d’expériences artistiques autour de l’identité canadienne.

Que ce soit par la poésie, la chanson, la musique, la danse, le conte ou encore la vidéo et les arts visuels, les jeunes créateurs ont convié le public à entrer dans leur imaginaire dans ce cabaret pas comme les autres.

Ils ont livré un spectacle à la fois touchant, étonnant, teinté d’une certaine désinvolture. Présenté à guichets fermés à la Salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen à Moncton, mercredi soir, cette production inédite créée dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne avait pour thème: Nouvelle mythologie pour un nouveau Canada.

Sous la houlette du directeur artistique René Poirier, les musiciens, chanteurs, comédiens, poètes, danseurs, artistes visuels ont eu cinq semaines pour créer ce spectacle.

Les artistes se sont présentés sans artifice et avec authenticité. Leurs numéros ont été salués à plusieurs reprises par le public. Animée par Céleste Godin et Xavier Gould, cette soirée éclatée a exploré le Canada sous diverses facettes dans une variété de numéros, dont certains ont été plus réussis que d’autres.

Si à certains moments, on a cherché le fil conducteur, il reste que c’est avec beaucoup de fraîcheur, de passion et de créativité que les artistes ont livré leurs prestations.

Les artistes sont sortis de leur zone de confort, comme c’est le cas de Monica Bolduc dans une série de publicités sur la faune du Cabaret factum (à l’image des publicités de Patrimoine canadien) où elle a vanté notamment les splendeurs du porc-épic et du raton laveur.

Tout au long du spectacle, Amateur Trahan alias Guyaume Boulianne du groupe Cy, a raconté sa traversée du pays avec quelques anecdotes très loufoques. La troupe a offert une sélection de chansons grivoises, pour ensuite revisiter le folklore tout en se moquant plus tard du mythe d’Évangéline.

Une capsule vidéo de Xavier Gould dans son personnage Jass-Sainte Bourque a conclu la première partie du spectacle. En danse, mentionnons, entre autres, les prestations de Jalianne Li. L’identité acadienne versus l’identité québécoise mettant en scène Caroline Bélisle et Monica Bolduc dans un numéro de poésie et de danse assez explicite a été chaudement applaudi par la foule. On a eu droit aussi à une série de vitrines sur les différents accents de la francophonie.

Ce spectacle a réuni les artistes Caroline Belisle, Jalianne Li, Claudie Landry, Marie Lamarche, Angie Richard, Chris Cormier, Justin Doucet, Jérémie Carrier, Monica Bolduc, Céleste Godin, Amateur Trahan, Nayla Haran, Hélène Girardin, Xavier Gould, Kristy Janvier.

Une exposition interactive explorant le Canada qui accompagne ce spectacle est présentée pendant toute la durée du festival. Le spectacle est présenté de nouveau ce jeudi à 20h.

Le Festival Acadie Rock qui a pris son envol mercredi se poursuit jusqu’au 18 août. Plus de 100 artistes de diverses disciplines de la francophonie canadienne et internationale, dans près de 25 activités, figure à la programmation.