Premier album du groupe Marty pis les Roots: un retour aux sources

Le chanteur et musicien, Martin Bourque, revient à ses racines musicales en sortant un premier album avec le groupe Marty pis les Roots.

Nouvellement arrivé dans le paysage musical acadien, le groupe Marty pis les Roots lance Y a pas d’troub’là. Si le titre peut sembler cocasse, les chansons de l’album abordent toutes sortes de réalités qu’elles soient comiques, légères ou encore plus difficiles.

Avec cette première réalisation, l’intention du groupe est de transmettre une joie de vivre et une énergie positive avec une bonne dose de fierté acadienne. L’auteur-compositeur-interprète Martin Bourque, anciennement chanteur du groupe Big Bad Marty Band, est le chef de file de cette formation de quatre musiciens. En quittant son ancien groupe, le chanteur confie qu’il souhaitait explorer de nouveaux horizons.

«Ç’a été une expérience incroyable, magnifique. Quand j’ai quitté le groupe, c’était pour passer du temps avec la famille et écrire un album. Ça ne nourrissait plus mon âme. J’avais toujours le rêve de revenir aux sources. Mes idoles sont Zachary Richard et 1755», a raconté l’artiste de Moncton qui est aussi animateur à CJSE. Il a travaillé aussi en production de spectacles.

Après avoir quitté la formation, il a vécu un petit creux de vague l’ayant poussé à l’écriture. C’est à Beaumont dans la Vallée de Memramcook qu’il a écrit la plupart des pièces de ce disque.

«C’est à Taylor Village juste en face de la prison de Dorchester. J’allais là parce qu’il y a des grands champs et j’amenais mes deux chiens courir et je m’assoyais, j’enregistrais des paroles et j’écrivais.»

Martin Bourque a fait ses débuts en musique avec Fayo et le groupe Réveil dans les années 1990. À l’époque, la formation proposait du matériel original. Il a eu envie de revenir à la création. Au style country, blues, acadien, roots et bluegrass, ce premier effort reflète les influences musicales de chacun des membres du groupe.

Martin Bourque, alias Marty, s’est joint à de jeunes musiciens d’expérience: Jonathan Brun (Bouboul), Guy Godin et Jessy Hébert, pour réaliser son projet. Le disque comporte une touche festive et légère, avec certaines chansons plus poignantes comme L’ennemi où Martin Bourque se livre à coeur ouvert.

Il y a aussi l’amour de son Acadie qu’il chante avec tendresse dans la pièce Mon pays, mon amour. Le groupe reprend avec Fayo sa chanson Moonshine. Il revisite également deux pièces du répertoire acadien: Rue Dufferin de 1755 et Cap Enragé de Zachary Richard et Denis Richard.

«Ce sont des reprises choisies avec beaucoup de respect et de réflexion. Le cri de Réveille de Zachary Richard en 1994 au Congrès mondial acadien m’a marqué pour toujours. Nos parents nous avaient parlé de cette fierté acadienne et quand Zachary est monté sur la scène et a fait Réveille, ç’a été pour moi un moment marquant. Je dois beaucoup mon style et qui je suis à des gens comme lui. Denis Richard pour moi est un des meilleurs écrivains qu’on n’a jamais eu en Acadie, alors faire une chanson de Zachary et de lui ensemble, était idéal.»

Carole Daigle, Paul Hébert, Fayo et Émilie LeBlanc ont prêté leur voix sur certaines chansons du disque. Un spectacle de lancement est présenté au théâtre du Monument-Lefebvre ce samedi à 19h30. La première partie sera consacrée à l’album et en seconde moitié, le groupe accueillera quelques artistes invités, dont Fayo.