La Vallée de Memramcook passe à l’heure du conte

Le conte suscite de plus en plus d’engouement dans la Vallée de Memramcook. À quelques jours de l’ouverture du 8e Festival Parlures d’icitte, certaines activités affichent déjà complet.

La présidente de la Société culturelle de la Vallée de Memramcook, Odette LeBlanc, se réjouit de l’enthousiasme des gens de la région pour le conte.

Pourtant cela n’a pas toujours été le cas, se souvient-elle. Il y a quelques années, certains membres du comité organisateur avaient même songé à abandonner le festival.

Pour sa part, Odette LeBlanc a toujours été convaincue qu’il y avait du potentiel pour ce genre de manifestation dans la région. Il fallait juste laisser le temps aux gens de connaître l’événement.

Elle rappelle qu’il s’agit du seul festival de conte francophone en Atlantique. Selon celle-ci, le conte permet de rassembler les gens autour de la parole, d’aller à la rencontre des accents et des cultures des régions et de s’ouvrir aux traditions.

«C’est d’autant plus important aujourd’hui, parce que nous sommes tout le temps avec nos appareils électroniques et devant nos écrans. Quand on écoute un conteur, on prend le temps d’écouter, on est en famille ou avec des amis. C’est une expérience plus personnelle», a-t-elle exprimé.

Plus de 35 conteurs, musiciens, auteurs-compositeurs-interprètes et comédiens participent au Festival Parlures d’icitte qui se tient du 10 au 15 octobre. Le tout débute à l’école Abbey-Landry, mardi à 19h, avec une conférence de l’ethnologue Ronald Labelle, sur l’histoire du conte en Acadie, suivie d’une rencontre et échange avec Stéphanie David, Cédric Gautreau, Réjean Denis et Alexis Bourque.

Deux activités affichent déjà complet. Tous les billets pour le souper-théâtre Vente de Garage de la Troupe des Dames d’Acadie et la soirée cabaret Chacun sa parlure se sont envolés rapidement.

Présentée le samedi soir au Club d’âge d’or le Berceau, la soirée cabaret de contes et de musique mettra en vedette une vingtaine de conteurs, de musiciens et de chanteurs, dont Monette Gould, le groupe Cy et un trio jazz sous la direction de Marc Chops Arseneault.

Les amateurs d’histoires légendaires et de découvertes sont conviés à l’activité Les contes polymorphes «Bootlegging et autres cont(r)ebandes» le 12 octobre au Café du Verger Belliveau. Cette soirée qui combinera conte et arts visuels réunira Patrick McFarlane, Rémi Frenette, Rita Auffrey, Sébastien Lord-Émard, Marty Bourque et quelques musiciens.

Le Festival se clôturera le 15 octobre en donnant la parole à une nouvelle génération de conteurs avec la Journée familiale de contes et de musique à l’école Abbey-Landry. Joey Robin Haché, Stéphanie David, Alexis Bourque et la chorale de l’école sous la direction de Chris Wheaton seront aussi de la distribution du spectacle.

Une exposition d’une trentaine de photographies est en montre à l’école Abbey-Landry pendant le festival. Ce sont des photos de la région de la Vallée de Memramcook qui ont été prises dans le cadre d’un concours qui inclut aussi un volet jeunesse. Le public est invité à voter pour leurs images préférées.

Enfin, les organisateurs ont ajouté une dernière activité en marge du festival qui se tiendra le 22 octobre au Club de l’âge d’or de Pré-d’en-Haut. Il s’agit d’un party de cuisine où les danses traditionnelles seront à l’honneur.

En 2016, plus de 500 personnes ont participé aux différentes activités du festival. Les organisateurs comptent attirer environ 650 festivaliers cette année.