Laurie LeBlanc récompensé dans trois galas en cinq jours

Laurie LeBlanc n’est pas seulement partout, il est aussi un véritable marathonien.

En l’espace de cinq jours, le cowboy de Bouctouche a ajouté une tonne de kilomètres sur sa vaillante Dodge Ram noire immatriculée… PITOUNE. Près de 3000 km en fait.

Jeudi, il était au Tide & Boar de Moncton afin de recevoir le prix de l’artiste country de l’année et pour interpréter Moi-itou mojito au Gala des Prix Musique Nouveau-Brunswick.

Samedi, au Casino de Montréal, on lui a remis le prix du public lors du Gala de country francophone, en plus d’une bourse de 5000$ de GMC.

Et enfin, lundi, il s’est mérité le prix de l’auteur-compositeur s’étant le plus illustré dans la musique country au Gala francophone de la SOCAN présenté à La Tohu, toujours dans la métropole québécoise.

Joint mardi matin alors qu’il était sur le chemin du retour, Laurie LeBlanc flottait encore sur un nuage après toutes ces marques d’affection.

«C’est tout à fait incroyable de vivre ça, s’est-il exclamé. C’est exceptionnel. Je retire une immense fierté de représenter l’Acadie.»

«Jeannette (sa conjointe et gérante) et moi nous tentons toujours de ne pas trop penser à ce que l’avenir nous réserve. Nous laissons la vie nous diriger. J’espère juste que tout ça va aider à ouvrir des portes pour les autres (chanteurs country). Ce n’est pas toujours évident d’y arriver tout en vivant à l’extérieur du Québec, mais ça se fait. Nous travaillons fort», dit-il.

Laurie LeBlanc était d’autant plus reconnaissant qu’il a remporté les prix qui lui semblaient les plus importants à ses yeux.

«J’avais gagné l’album de l’année pour mon disque anglophone (Influences) aux Prix Musique Nouveau-Brunswick en 2013. Mais là, de gagner quelque chose parce que je suis francophone, j’apprécie grandement», mentionne-t-il.

«Samedi, j’étais très ému quand j’ai obtenu le prix du public. Ça me touche beaucoup. Bien sûr, je fais de la musique parce que j’aime ça, mais en deuxième place vient le public même si les radios et tout ce qui touche l’industrie sont également importantes. Yohan, qui avait presque tout gagné l’an dernier, était aussi en nomination et je ne m’attendais donc pas à ce que je sois nommé. Et en plus, on m’a remis une bourse de 5000$. Je vais l’investir dans le nouvel album», indique-t-il au comble du bonheur.

Toujours au Gala de country francophone, notons aussi les victoires de Pour l’amour du country (émission de télévision de l’année) et de son animateur Patrick Norman (interprète masculin de l’année), de même que la belle interprétation de 100 pour 2 de l’unique Menoncle Jason.

Par ailleurs, Laurie LeBlanc ne cachait également pas sa fierté d’être devenu le premier Acadien à recevoir le prix de l’auteur-compositeur country s’étant le plus illustré dans la dernière année au Gala francophone de la SOCAN.

«C’est gros ce qui m’est arrivé ces derniers jours, mais tout ça serait impossible sans Jeannette. Certes, il y a plein de monde qui m’aide, mais c’est Jeannette qui me motive. J’irais même jusqu’à dire qu’elle croit plus en moi que moi-même. Elle est mon René Angelil. Moi je chante, Jeannette fait tout le reste», affirme-t-il avec humour.

Par ailleurs, n’allez pas croire que Laurie LeBlanc va se la couler douce dans les prochains jours.

Dès mercredi matin, sur le coup de 9h30, il sera au studio Belivo à Grand Barachois en compagnie de ses musiciens Étienne LeBlanc (basse), Joël Robichaud (piano), Aaron Currie (guitare électrique), Danny Bourgeois (batterie) et Ray Légère (violon), ainsi que son réalisateur George Belliveau, pour travailler sur l’enregistrement de son nouvel opus, Couleurs. Le lancement de l’album aura lieu le 2 février à Dieppe.

«Nous allons passer deux jours ensemble. Les gars ont déjà reçu les chansons et ils ont eu le temps pour travailler chacun de leur côté. J’ai aussi eu des discussions avec George. Nous sommes prêts», lance-t-il.

Rappelons que Laurie LeBlanc prépare aussi son quatrième spectacle annuel Noël en Acadie, qui aura lieu le 25 novembre au Centre Wesleyan de Moncton. Les frères Scott et Gerald Delhunty, Véronique Labbé, Flo Durelle, Josianne Comeau, Nicole LeBlanc, Andy Bastarache et Serge Caissie seront ses invités pour l’occasion.