Des comptines acadiennes revisitées au goût du jour

Imaginez Joseph Edgar, Lisa LeBlanc, Robin-Joël Cool ou encore Serge Brideau chanter des chansons et des comptines acadiennes. C’est ce que s’est donné comme mission la maison d’édition jeunesse, La montagne secrète, qui vient de publier le livre-disque Grand tintamarre.

Fondée il y a 17 ans par Roland Stinger, La montagne secrète s’intéresse tout particulièrement aux contes et chansons pour enfants. Ils ont publié plusieurs livres-disques qui explorent le patrimoine de la chanson francophone.

«Un fait indéniable à mon avis est que l’Acadie a toujours eu une culture musicale riche et diversifiée. Les chansons européennes sont arrivées sur le sol nord-américain par le biais de l’Acadie. C’est intéressant pour nous de voir comment ces chansons ont évolué et ont fait leur bout de chemin dans les provinces maritimes et ailleurs», a déclaré l’éditeur originaire de la Saskatchewan.

Avec ce projet, l’éditeur désire souligner l’apport de l’Acadie à la culture musicale francophone et des artistes acadiens qui parcourent le monde. Lisa LeBlanc, Édith Butler, Vishten, Joseph Edgar, Robin-Joël Cool, Caroline Savoie, Serge Brideau des Hôtesses d’Hilaire et Wanabi Farmeur en sont les interprètes. Étonnamment, les concepteurs n’ont pas choisi des chanteurs pour enfants ni des musiciens qui évoluent nécessairement dans l’univers traditionnel. Ils ont voulu ainsi rejoindre un vaste public.

«On voulait faire un album pour enfants que les parents aimeraient aussi. On s’adresse aux enfants, mais les enfants veulent aussi entendre de la bonne musique», a commenté le réalisateur et multi-instrumentiste Benoît Morier. Celui qui a une longue feuille de route de collaborations acadiennes accompagne Lisa LeBlanc en spectacle. Il joue une multitude d’instruments sur le disque.

Le livre-disque comprend 15 chansons et comptines du répertoire traditionnel acadien revisitées au goût du jour par le réalisateur et les interprètes. Les jeunes lecteurs ont aussi accès aux paroles des chansons dans le livre, illustré par Mathilde Cinq-Mars. À la claire fontaine, L’escaouette, Le pommier doux, Quelle étoile et Partons la mer est belle interprétées par Joseph Edgar, Robin-Joël Cool et Serge Brideau figurent dans la collection. En plus de faire quelques narrations, Robin-Joël Cool interprète deux comptines Plate comme une tomate et Ma petite pinotte. Le chanteur et comédien s’est dit honoré de faire partie de ce projet.

«Ça fait du bien de faire partie d’un projet de par chez nous et de quelque chose qui a un sens. Ce sont des chansons qui font partie du patrimoine acadien et je pense que c’est important de revisiter ces œuvres-là avec du monde qui fait de la musique aujourd’hui. C’est une belle brochette d’artistes de tous les genres et je crois que la cohésion se fait à travers cette multitude de genres là», a commenté Robin-Joël Cool, chanteur principal du groupe Mentana.

Dans un chalet à Rosaireville…

Les artistes se sont permis quelques libertés dans l’interprétation. Benoît Morier explique qu’il a créé les arrangements de concert avec les interprètes. En plus de son studio, les enregistrements se sont déroulés à divers endroits.

«L’approche a été différente pour chaque artiste. Par exemple, Lisa LeBlanc qui revenait de la Louisiane était dans un trip cajun. Elle a donc fait une chanson cajun qu’on a enregistrée dans le chalet de ses parents à Rosaireville et on s’est installé devant le poêle à bois en plein hiver.»

Ce projet a nécessité près de six années de recherches et de travail. Ils ont consulté des ethnomusicologues comme Robert Bouthillier, des dizaines d’ouvrages et enregistrements de chercheurs rattachés à l’Université Laval et à l’Université de Moncton. De la centaine de chansons recueillies, ils en ont choisi 15. Roland Stinger explique que la sélection s’est déroulée de façon organique. Les artistes ont influencé le choix des chansons. Plusieurs musiciens ont participé à l’enregistrement qui s’est fait avec de vrais instruments et non avec un synthétiseur dans un sous-sol, a précisé Roland Stinger qui tenait à proposer un produit de qualité. Selon celui-ci, les nouvelles technologies font en sorte que les parents et les enfants d’un même foyer se retrouvent à écouter la même musique.

«C’est un peu comme au cinéma, un bon film pour enfant est un bon film pour la famille.»

La maison d’édition a un kiosque au Salon du livre de Dieppe pour la première fois afin d’y présenter Grand tintamarre. Il s’est associé avec les Éditions Bouton d’or Acadie pour la distribution du livre en Acadie. Le Salon du livre de Dieppe se déroule du 19 au 22 octobre.