Lennie Gallant offre une lettre d’amour à son île

Après avoir présenté son spectacle Searching for Abegweit pendant quatre saisons à l’île-du-Prince-Édouard, Lennie Gallant entame une tournée des Provinces maritimes. Ce qui devait être une aventure d’une saison s’est avéré un véritable succès avec les années.

Quand Lennie Gallant a créé le spectacle Searching for Abegweit, il pensait que l’aventure ne durerait que le temps d’un été. Il était loin de se douter qu’il prendrait un jour la route des Maritimes. En quatre ans, il a offert plus de 130 représentations, souvent à guichets fermés. C’est un spectacle qui a séduit les gens de son île natale et les visiteurs. Il a donc décidé de partir en tournée à travers les Maritimes.

«Je me demandais si ça pouvait marcher en-dehors de l’île, même s’il y avait beaucoup de gens de l’extérieur qui sont venus voir le spectacle. Je ne pouvais pas croire la réception que j’ai reçue et c’est beaucoup plus fort que ce à quoi je m’attendais. Je suis très heureux d’avoir cette expérience et je suis complètement enthousiaste pour faire la tournée. Je pensais que j’allais faire un été et maintenant, on a fait quatre saisons et je pourrais faire une 5e saison», a déclaré en entrevue Lennie Gallant.

Cette tournée pourrait être bien le dernier tour de piste du spectacle puisque le chanteur a d’autres projets dans sa mire. Dans ce spectacle multimédia appuyé de l’environnement visuel et des peintures de Karen Gallant, l’auteur-compositeur-interprète offre en quelque sorte une lettre d’amour à l’Île-du-Prince-Édouard. Inspiré de son expérience personnelle et de son histoire, il souligne que les Gallant et les Martin sont les deux premières familles d’origine européenne à s’être établis à l’Île-du-Prince-d’Édouard dans les années 1720. Il rend hommage à sa culture et à l’histoire de cette province.

«Je pense que parce que c’est un peu personnel, ça touche les gens en général. Il y a des choses qui sont un peu universelles au Canada, spécialement pour les Acadiens. Notre histoire est liée à celle de l’île.»

Des histoires, des légendes et 22 chansons émouvantes et comiques composent ce spectacle. Il a choisi des chansons tirées de ses 11 albums en français et en anglais, de même que d’autres projets qui sont en lien avec la culture de l’Île-du-Prince-Édouard. Il compare son spectacle à un collage. Il raconte que son histoire de musicien a aussi un lien avec le Nouveau-Brunswick et plus spécialement Rogersville. Son père effectuait souvent la traversée du détroit à bord de l’Abegweit pour se rendre au Nouveau-Brunswick. Un jour, un homme de Rogersville lui a donné une guitare. Il l’a ensuite offerte en cadeau à Lennie Gallant pour Noël. Il s’agissait de sa première guitare.

Depuis cinq ans, le spectacle a évolué sur le plan musical. Les musiciens ont pris de l’assurance sur scène. Dans ce voyage, le chanteur est accompagné de ses neveux Laurence et Jérémy Gallant, de Patricia Richard (Ode à l’Acadie) et du violoniste Sean Kemp.

«L’énergie est probablement plus forte que la première année. Je suis très fier des musiciens dans le groupe.»

Quand l’île a été nommée Abegweit (bercé par les vagues) par le peuple mi’kmaq, une légende raconte que le Grand Esprit de Glooscap a mélangé les plus belles couleurs du monde pour peindre l’existence de cette île. Lennie Gallant souligne que sa sœur Karen Gallant a repris ces couleurs pour les intégrer dans ses peintures qui composent le grand décor qui voyage avec la troupe.

Lennie Gallant songe maintenant à d’autres projets, dont celui d’enregistrer un disque en anglais et un en français. La sortie coïnciderait avec la tenue du Congrès mondial acadien en 2019. Lennie Gallant, qui a commencé à parler le français à l’âge de 20 ans, compose en anglais et en français. Ses influences musicales francophones lui viennent de groupes comme Harmonium, 1755 et Beausoleil Broussard.

La tournée de Lennie Gallant comprend 10 spectacles d’ici au 3 novembre. Il s’arrêtera au Théâtre Capitol à Moncton, le 21 octobre et au Carrefour communautaire Beausoleil à Miramichi, le 29 octobre.