La Voix Junior: Angélie St-Amand savoure chaque instant

En route vers la finale de La Voix Junior, Angélie St-Amand cherche surtout à vivre le moment présent. Cette véritable passionnée du chant savoure pleinement cette expérience entourée de sa famille.

À quelques jours de la grande finale, la jeune Dieppoise âgée de 13 ans paraît plutôt calme, même si elle flotte sur un nuage. Son père Éric St-Amand confie qu’ils sont aussi un peu sur le même nuage que leur fille.

«Dans la famille, on a tous une passion pour la musique et c’est le fun de voir que ça s’est transmis à Angélie qui vit sa passion pleinement. C’est une excellente expérience non seulement pour Angélie, mais pour toute la famille. C’est absolument fantastique. Nous sommes tellement fiers d’elle!», a-t-il exprimé.

L’Acadie a joint Angélie St-Amand à Montréal où elle passe la semaine avec ses parents afin se préparer pour la finale. Est-elle stressée avant de monter sur scène devant les caméras?

«C’est sûr qu’au début avant de monter sur la scène, je me sens stressée. Mais dès que je commence à chanter ou dès que la caméra est sur moi, on dirait que je me sens à ma place», a-t-elle confié.

Celle qui chante depuis la petite enfance a déjà participé à plusieurs concours, dont le Sommet de la chanson de Kedgwick où elle a triomphé. Pour cette jeune fille qui vit dans une famille musicale, le chant lui est venu naturellement. Son père raconte que ses premiers mots ont été des mélodies.

«Je chante depuis que j’ai commencé à parler. Je ne disais pas vraiment des mots quand j’étais jeune, j’ai toujours chanté des petits airs.»

Son père et ses deux frères jouent de la guitare, sa mère chante et joue du piano. Quand il y a des fêtes de famille, tout le monde se rassemble au salon autour de la musique. Celle qui fréquente l’école Carrefour de l’Acadie fait partie de la chorale des Jeunes chanteurs d’Acadie. L’émission La Voix l’a toujours fascinée.

«J’ai regardé la plupart des saisons de La Voix adulte. Ça m’a donné le goût d’aller à La Voix Junior parce que je connaissais bien l’émission et je me suis dit pourquoi ne pas essayer.»

Un rêve

Depuis la première audition à l’aveugle où les quatre juges se sont retournés, elle savoure chaque instant. Elle essaie de ne pas se créer trop d’attente.

«Déjà de m’avoir rendu aux duels, c’était quelque chose de gros. Je suis vraiment contente d’avoir été au chant de bataille parce que j’ai pu chanter avec mon équipe et une autre chanson solo. Je n’avais pas vraiment d’attente parce que j’aurais été contente, peu importe les résultats, parce que ce sont tous mes amis», a poursuivi Angélie St-Amand, surprise et excitée d’être retenue pour la finale.

En choisissant Place de la république de Coeur de pirate, elle estime qu’elle a pu mettre en valeur ses forces. Coeur de pirate est l’une de ses chanteuses préférées. Si la compétition fait partie de La Voix Junior, il reste que la chanteuse n’y accorde pas trop d’importance. Elle apprécie le talent des autres concurrents.

«C’est absolument magnifique. On ne veut pas qu’elle focalise sur la compétition, mais sur la chance d’aller vivre sa passion devant des gens, de se concentrer sur le moment présent et de se donner à fond pour ça. La compétition contre les autres n’est pas du tout dans notre vocabulaire», a indiqué Éric St-Amand.

S’il a confiance au talent de sa fille, celui-ci admet que cette aventure télévisuelle est presque surréelle, surtout quand il regarde cela de loin.

«On est du Nouveau-Brunswick, on regarde ça à la télé de chez nous dans notre salon et on se dit ce serait super le fun si elle pouvait participer à des émissions comme Star Académie et La Voix Junior. Allez aux auditions au mois d’avril et se retrouver en finale, c’est absolument extraordinaire. C’est un rêve pour elle et on le vit pleinement en famille.»

Aujourd’hui, la jeune chanteuse ne passe pas inaperçue à Dieppe. À l’école, on la salue, la félicite et l’encourage dans son rêve. La routine de la chanteuse a changé au cours des derniers mois, avec des allers-retours réguliers entre Dieppe et Montréal.

«Poursuivre ma passion en chantant et de savoir que beaucoup de monde me suive, me fait chaud au coeur et ça me fait sentir bien. C’est sûr que j’aimerais faire carrière en musique, mais si jamais je ne peux pas faire ça, je vais toujours laisser une grosse place dans ma vie pour la musique.»

Peu importe l’issue de la finale dimanche, les concurrents de La Voix Junior se produiront dans un grand spectacle à Québec et Montréal en décembre.