Un auteur de Tracadie se démarque dans l’univers fantastique

Sébastien Saulnier, un auteur de romans à saveur apocalyptique, prévoit publier le troisième tome de sa série Nekro l’année prochaine. Le résident de Tracadie compte déjà trois salons du livre à son actif et il était à Montréal il y a quelques semaines.

La nuit, Sébastien Saulnier travaille au supermarché Atlantic Superstore de Tracadie. Mais pendant ses congés, l’homme transforme la municipalité en champs de bataille où un groupe d’adolescents tente de survivre à une invasion de zombies.

«Les jeunes essayent de découvrir ce qui a causé ça. À la fin, on sait ce qui se passe, mais à cause de tout ça, d’autres problèmes arrivent», précise l’auteur.

Le prolifique auteur a publié deux livres de sa série cet été et il espère publier le troisième tome de la série de 13 l’année prochaine. «Il est envoyé à la maison d’édition, il faut juste que je trouve le budget pour le financer», indique Sébastien Saulnier.

Cela fait plusieurs années que la série mijote dans sa tête et c’est en 2012 qu’il a décidé de rendre son projet réalité. Il admet que trouver une maison d’édition a été difficile, mais il a finalement trouvé chaussure à son pied avec les Éditions de l’Apothéose, au Québec.

«C’est un éditeur indépendant qui donne une chance à beaucoup d’auteurs qui commencent», souligne l’auteur.

Sébastien Saulnier a eu la chance de participer au Salon du livre de Montréal en novembre, une première pour lui.

«C’était gros, c’était une belle expérience. Il y avait beaucoup de vedettes», raconte-t-il.

Il était également présent aux salons de Shippagan et de Sherbrooke. Il ira au Salon du livre de Québec en avril.

«J’avais droit à trois salons du livre dans mon contrat avec la maison d’édition», précise l’auteur.

Inspiration dans la littérature fantastique

Sébastien Saulnier puise son inspiration dans les livres d’horreur et à saveur fantastique. Il cite en exemple Stephen King, Patrick Sénécal, la série jeunesse Chair de poule et le cinéaste George Romero, qui a réalisé le film culte La nuit des morts-vivants.

Il précise que les livres s’adressent aux 16 ans et plus.

«Il y a quand même beaucoup de violence», dit-il.

L’action commence tôt dans le premier tome, dès les premiers chapitres. Mais dans le deuxième, l’auteur prend plus le temps de développer ses personnages, dont certains sont inspirés de gens qu’il a connus, et même de lui-même. Le personnage principal s’appelle Sébas.

«En travaillant sur lui, je me suis aperçu que ça me ressemblait beaucoup au début. Mais après ça, il change et ça n’a plus trop rapport avec moi», confie l’auteur.