L’Acadie débarque aux Biennales internationales du spectacle à Nantes

L’Acadie sera bien représentée aux Biennales internationales du spectacle (BIS) à Nantes en Bretagne cette année. En plus des agences d’artistes et des organismes culturels, les Hôtesses d’Hilaire seront à l’affiche de ce rendez-vous incontournable des arts de la scène en Europe.

Les représentants des agences d’artistes de l’Acadie s’entendent pour dire que les BIS de Nantes constituent l’un des plus grands salons pour le spectacle vivant en France.

«C’est là qu’on rencontre les professionnels et que toute l’industrie musicale converge. Qu’on soit de n’importe quelle nationalité francophone, quand on est là-bas, on fait des affaires afin de planifier les prochaines années. Je fais autant d’affaires avec mes collègues québécois et acadiens à Nantes que quand je suis au Canada», a déclaré l’agente d’artistes Véronique Wade.

Celle-ci a été invitée aussi à prendre part à une table ronde afin de témoigner de son expérience à l’égard des partenariats à l’échelle internationale. Comme agente, elle vise ainsi à bonifier les équipes qui entourent les artistes qu’elle représente.

La biennale rassemble des milliers de professionnels de l’industrie du spectacle répartis dans près de 350 kiosques. La délégation canadienne, chapeautée par Musicaction, comprend une vingtaine d’organismes, dont les agences d’artistes de l’Acadie, des entreprises culturelles comme Productions Klef et des représentants de la Société nationale de l’Acadie et de la Stratégie de promotion des artistes acadiens sur la scène internationale.

Cette année, l’événement qui se déroule les 17 et 18 février a choisi d’accorder une place bien en vue à l’Acadie, en sélectionnant un groupe acadien pour ses vitrines qui comptent aussi deux formations du Québec.

«Ça fait chaud au cœur de savoir qu’ils ont pensé à nous. Ce sera notre premier événement en France avec notre nouvelle agence de spectacle française Samedi 14. C’est comme un nouveau départ pour nous», a exprimé Serge Brideau des Hôtesses d’Hilaire.

Celui qui souhaite se produire de plus en plus en Europe espère que cette vitrine portera ses fruits. Jouer en France demande quand même certains ajustements, surtout en ce qui concerne les présentations entre les chansons, admet le chanteur qui en sera à sa 8e expérience européenne. Au moment de l’entrevue, Serge Brideau travaillait justement à la préparation de ce court extrait de spectacles qu’il présentera devant les professionnels de l’industrie. Il veut s’assurer que le public aura toutes les informations pertinentes pour bien comprendre leur univers artistique reconnu pour être plutôt déjanté. En pleine production de son prochain album Viens avec moi, le groupe se promet d’incorporer quelques nouvelles pièces de cet opéra rock.

Selon la gérante des Hôtesses d’Hilaire, Carole Chouinard, le groupe présentera sa vitrine dans une très belle salle de 800 places dans des conditions optimales. Ce sera un moment important pour la formation, estime-t-elle.

Pour les agents, c’est l’occasion d’établir des bases pour de nouveaux partenariats, de rencontrer des gens de festivals importants en Europe, de renouer les liens avec leurs partenaires et d’assister à des ateliers qui leur permettent de mieux comprendre la réalité de l’industrie française et européenne.

«C’est toujours un investissement assez substantiel pour nous de se déplacer pour ces événements, mais la réalité est que nous devons toujours développer de nouveaux marchés. Je suis à la recherche d’agences partenaires pour certains artistes avec qui je travaille. Chaque artiste a un profil différent et travaille avec des agences qui se spécialisent dans leurs styles musicaux», a souligné Mme Chouinard.

Véronique Wade abonde dans le même sens. Cet événement leur permet de resserrer des liens pour mieux entourer les artistes et d’établir des réseaux afin d’accroître le nombre de spectacles lorsque les musiciens entreprennent des tournées internationales.