Herménégilde Chiasson vivra une année littéraire importante

Herménégilde Chiasson fait paraître son 52e livre, Voyages et rêves, qui rassemble des textes écrits sur plusieurs années. Incluant des reproductions de quelques-unes de ses œuvres visuelles, ce recueil est publié en édition limitée et numérotée par une entreprise de Victoria en Colombie-Britannique.

Petit recueil de 45 pages publié sous la forme d’une plaquette (chapbook), Voyages et Rêves s’apparente en quelque sorte à un livre d’art, puisque seulement 125 exemplaires numérotés, un peu comme des estampes, ont été imprimés.

«Je pense que c’est peut-être le destin des livres maintenant. Ils vont être plus soignés parce qu’il y en aura moins et les gens lisent beaucoup en ligne (…). J’aime ce format parce qu’on arrive à garder l’unité du livre», a partagé l’auteur.

Ce nouvel ouvrage de l’artiste multidisciplinaire de Grand-Barachois regroupe six textes poétiques narratifs. Comme le titre l’indique, ce sont des récits liés aux voyages ou inspirés des rêves du poète. Par exemple, le texte Brook par Brook, qui ouvre le recueil, a été écrit pendant qu’il occupait le poste de lieutenant-gouverneur. À cette époque, il écrivait beaucoup sur le siège arrière du véhicule de fonction. Dans la seconde partie sur les rêves, il raconte une histoire à propos d’un voyage en voiture avec son père. Il y a aussi un court récit sur un concours d’Évangéline et Gabriel en Belgique; l’une des rares fois de sa vie où il a rêvé de l’héroïne fictive, soulève-t-il.

«Ce sont de vrais rêves. Je suis quelqu’un qui ne me souvient pas souvent de mes rêves. C’est soit le matin en me levant que je les note ou bien dans la nuit, si c’est vraiment saisissant. J’en ai pris trois que je trouve qui ont une connotation acadienne», a-t-il expliqué.

Ce 52e livre de l’auteur acadien est publié chez Frog Hollow Press à Victoria, dans une collection d’ouvrages signés par des auteurs néo-brunswickois. L’éditeur Shane Neilson, qui est originaire du Nouveau-Brunswick, a eu envie de contribuer pour redorer l’image de la province. Comme dans les prairies, les auteurs des Maritimes sont dans une situation géographique qui les désavantage par rapport au reste du pays, estime-t-il. Il a donc créé une série littéraire sur le Nouveau-Brunswick. À ce jour, il a publié trois auteurs anglophones et un auteur francophone. Il a choisi de publier le recueil d’Herménégilde Chiasson uniquement en français, estimant qu’il s’agit là d’un geste politique.

«Je tenais à inclure un auteur acadien parce que je crois passionnément qu’il doit y avoir plus de travail interculturel au Nouveau-Brunswick», a soutenu l’éditeur.

Il souhaite publier d’autres auteurs acadiens. Mais pour l’éditeur anglophone qui gère une entreprise souvent à perte, cela présente quand même quelques défis. Il a contacté Herménégilde Chiasson en raison de sa grande influence dans la renaissance acadienne. «Je connaissais ses écrits et pour moi, c’était un choix naturel», a-t-il mentionné.

Voyages et rêves a été lancé mercredi à Moncton.

Herménégilde Chiasson considère qu’il devrait y avoir plus d’échanges culturels au Nouveau-Brunswick, en traduisant les auteurs qu’ils soient francophones ou anglophones. Peu d’écrivains acadiens ont été traduits en anglais.

«C’est dommage, parce qu’on est dans une province bilingue et on a intérêt à savoir ce qui se passe dans la tête des autres», a commenté l’auteur qui multipliera les projets littéraires en 2018.

La version anglaise de son premier recueil Mourir à Scoudouc (publié pour la première fois en 1974), To Live and Die in Scoudouc, paraîtra bientôt chez Goose Lane. L’éditeur reprend la version publiée par les Éditions Perce-Neige en 2017.

Par ailleurs, l’auteur présentera des lectures en Belgique au mois de février, pour ensuite s’envoler vers l’Argentine où il participera au Festival international de poésie de Buenos Aires.

Les Éditions de la Grenouillère à Montréal publieront aussi une rétrospective de son travail dans le cadre de leur collection Classique du XXIe siècle.