Laurie LeBlanc annonce ses nouvelles couleurs

Pour son sixième opus, Laurie LeBlanc avait envie de diversité dans les styles musicaux. Couleurs propose une sélection de chansons personnelles qui posent un regard sur la vie moderne.

Laurie LeBlanc lance son sixième disque Couleurs à la Caserne à Dieppe, vendredi. Le lancement coïncide avec le début de sa tournée à travers l’Atlantique. Avec ce nouveau projet, le chanteur country propose de multiples couleurs musicales. Il fait quelques incursions dans divers styles, le reggae, le rock, le chant choral qui viennent nuancer son country.

«Je suis toujours un chanteur country, mais dans ma vie, j’ai traversé différentes périodes et j’aime différents styles et j’avais envie que ce disque reflète ça.»

Celui qui a atteint les hauts sommets avec sa chanson Moi itou Mojito a aussi envie de poser son regard sur la vie. Sur ce nouvel opus, il livre des chansons aux textes positifs qui peuvent amener les gens à réfléchir sur la vie et sur le monde moderne. Il souhaite prendre le temps d’apprécier chaque moment, de ne pas juger les autres et se déconnecter. Ce sont des messages positifs et des réflexions sur la vie.

«Je lis beaucoup de livres positifs depuis un an et j’essaie d’équilibrer ma vie et de ne pas juste être dans la musique. Cela a probablement influencé les textes des chansons», a raconté, en entrevue, l’auteur-compositeur-interprète de Bouctouche.

C’est avec sa conjointe et gérante Jeannette LeBlanc qu’il compose ses chansons. Il imagine une mélodie pour ensuite écrire les textes. Dans ses réflexions, il a voulu aussi aborder l’histoire du disque et les transformations de l’industrie musicale, avec un clin d’œil aux maigres redevances versées aux artistes provenant des services d’écoute en ligne.

«Je m’en suis aperçu avec Moi itou Mojito. Ce ne sont pas des gros revenus quand on reçoit quelques cents par écoute.»

Comme créateur, Laurie LeBlanc tient à réaliser des enregistrements. Il s’estime chanceux puisque ses albums continuent de se vendre. Avec Couleurs, il entend doubler les ventes de son disque précédent, malgré le déclin du marché.

Réalisé de concert avec George Belliveau, l’album a été enregistré au studio La Classe à Memramcook. L’auteur-compositeur-interprète a fait appel à plusieurs musiciens et choristes, dont la chorale de Monette Gould et Patricia Richard. Pour le lancement vendredi à Dieppe, ils seront neuf sur scène. Le spectacle affiche presque déjà complet. Pour la tournée qui va se poursuivre dans 13 villes de la côte Est, il sera accompagné de quatre musiciens. Pour tous les détails, les adeptes peuvent consulter le site web de Radarts. Dans ce spectacle, il revisite les chansons de son album 20 tout en proposant quelques nouvelles pièces de son projet Couleurs.

«J’ai hâte parce qu’il n’y a pas eu beaucoup de country dans les salles au Nouveau-Brunswick. C’est un peu un défi», ajoute l’artiste.

Celui qui encourage les gens à Rêver en Couleurs a été couronné artiste country de l’année au Gala de la SOCAN et au Prix Musique NB en 2017. Il a aussi été nommé personnalité artistique de l’année (2017) par l’Acadie Nouvelle.