Un nouveau centre d’artistes autogéré voit le jour dans la Péninsule

Signe que le secteur des arts visuels est en mouvance dans la province, un nouveau centre d’artistes voit le jour dans la Péninsule acadienne.

Quarante ans après la Galerie Sans Nom de Moncton – l’un des premiers lieux du genre au Canada – le Centre d’artistes la Constellation bleue voit le jour à Caraquet et gérera désormais la Galerie d’art Bernard-Jean, prenant ainsi la relève du Groupe Existe qui assurait les activités de l’endroit depuis son ouverture, en 2004.

Le but principal du nouveau Centre d’artistes la Constellation bleue est de fournir aux artistes visuels un cachet de 2000$ par exposition – selon les normes du Front des artistes canadiens – et de gérer des projets de création individuels ou collectifs en impliquant davantage la communauté.

«Depuis les dernières années, le gouvernement fédéral ainsi que le Conseil arts du Canada favorisent une approche plus régionale et plus ciblée pour le développement des arts visuels. Ça fait notre affaire, parce que les lignes directrices pour soumettre des projets sont plus claires. Le Conseil des arts semble aussi favoriser l’approche des centres d’artistes autogérés. C’est la raison pour laquelle nous nous adaptons en ce sens», souligne le directeur du Centre d’artistes la Constellation bleue, Denis Lanteigne. Il ajoute que le Groupe Existe, en tant qu’association d’artistes visuels partageant des objectifs communs, poursuivra néanmoins ses activités.

Le Centre d’artistes la Constellation bleue a récemment reçu un coup de pouce du gouvernement provincial, par le biais d’un appel d’offres pour trois résidences d’artistes, ainsi que du Conseil des arts pour démarrer ses activités. Le centre de Caraquet s’est vu octroyer l’une des résidences, permettant au photographe David Champagne de passer quelques semaines dans le village de Sainte-Marie-Saint-Raphaël, sur l’île Lamèque.

Au cours d’un point de presse, jeudi matin, dans la maison située en plein cœur de la localité et dans laquelle il loge depuis les dernières semaines afin de travailler sur son projet, David Champagne a affirmé avoir beaucoup apprécié l’hospitalité des gens. Pour le photographe québécois demeurant depuis peu à Maisonnette, cette expérience s’est révélée une occasion en or d’explorer un coin de la Péninsule acadienne qu’il ne connaissait à peu près pas.

«J’ai été vraiment bien accueilli et j’ai eu l’occasion de prendre plusieurs cafés et d’avoir des discussions très sympathiques avec plusieurs personnes du village. Les gens sont curieux d’en connaître davantage sur le métier de photographe», a-t-il souligné devant des membres du conseil d’administration du Centre d’artistes la Constellation bleue ainsi des représentants du Village de Sainte-Marie-Saint-Raphaël, dont le maire, Conrad Godin.

David Champagne estime avoir saisi entre 1000 et 2000 images de tout acabit (nature, habitants du village ou autre).

«Certaines personnes étaient plus réticentes à se laisser photographier, mais je dirais que la grande majorité s’est laissée aller avec beaucoup d’ouverture», a soutenu l’artiste.

David Champagne compte rassembler ses meilleurs clichés dans une ou deux grandes fresques photographiques qu’il exposera au cours de l’année à la Galerie d’art Bernard-Jean.

Le projet artistique, baptisé pour l’heure Le regard d’ailleurs, constitue un premier test pour le nouveau Centre d’artistes la Constellation bleue.

«Nous devons faire nos preuves afin de développer notre centre d’artistes autogéré et le projet de David Champagne est un bel exemple de ce que nous voulons faire. Nous songeons aussi à collaborer davantage avec d’autres centres d’artistes autogérés. Ça pourrait prendre la forme d’échanges d’artistes ou d’expositions», avance Denis Lanteigne, ajoutant avoir bon espoir de demeurer ainsi dans les bonnes grâces des diverses instances gouvernementales à une époque où le financement artistique diminue d’année en année.

Spécialisé dans la photographie documentaire, David Champagne a collaboré avec plusieurs médias (Le Devoir, Radio-Canada, Courrier International, Photo Solution, l’Actualité, Urbania), mais également des ONG locales et internationales (CECI, Handicap International, Croix-Rouge Canadienne, Aide médicale pour la Palestine, Cyclo Nord-Sud, Maison Bleue). Ses œuvres peuvent être visionnées sur son site web (davidchampagne.ca).