FICFA: Marie-Renée Duguay, tire sa révérence

Considérée comme un des piliers du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA), la directrice de la programmation Marie-Renée Duguay quitte ses fonctions pour se joindre à l’équipe de la Société nationale de l’Acadie.

Marie-Renée Duguay a assumé la direction générale du FICFA de 2007 à 2012, pour ensuite se concentrer essentiellement à la programmation. Celle qui a travaillé au sein du festival pendant 11 ans s’occupait de la sélection des films et d’élaborer la programmation. Mme Duguay était aussi un peu le visage du festival, reconnu pour sa nature conviviale, puisqu’elle était chargée de l’accueil des invités. Après mûre réflexion, elle a décidé de ne pas renouveler son contrat pour 2018 et de retourner dans le milieu associatif en acceptant le poste de responsable des opérations à la SNA pour une période d’une année.

«Comme directrice de la programmation au FICFA, c’était seulement un contrat de six à sept mois par année. C’était très intense une partie de l’année et il y a aussi une certaine précarité qui vient avec le fait d’être travailleur autonome. J’aimais beaucoup faire la programmation du FICFA, mais par rapport à mon horaire de travail, c’était un peu difficile», a expliqué Mme Duguay qui fait ses adieux avec un pincement au cœur.

«C’est certain que si on m’avait offert un salaire adéquat pour travailler à l’année à la programmation, je serais probablement restée, mais ce n’est pas dans la capacité financière du FICFA de le faire», a indiqué celle qui recherchait un peu plus de stabilité.

L’ancienne directrice de la programmation précise que le FICFA a un budget beaucoup moins élevé qu’un festival de taille comparable au Québec ou en Ontario. Le directeur général du FICFA, Marc Gauthier, salue l’immense travail effectué par Marie-Renée Duguay qui a développé une grande expertise dans l’industrie du cinéma.

«Depuis son arrivée en 2007, elle a été un pilier du festival. Le corps et l’âme d’un festival c’est sa programmation. Il n’y a que deux personnes qui décident des œuvres au festival depuis très longtemps, c’est elle et Angèle Cormier pour le volet des arts médiatiques», a commenté Marc Gauthier.

Le directeur convient que ce sont de grands souliers à chausser, mais il a déjà des plans pour l’avenir. Celui-ci précise que Marie-Renée Duguay ne les quitte pas à 100% parce qu’elle continuera de collaborer avec le festival afin d’assurer la transition. Dans la nouvelle structure, il y aura une personne responsable de la programmation appuyée de cinq conseillers, dont fera partie l’ex-directrice de la programmation.

«L’idée est de prendre quelqu’un avec le talent, le bon goût et la connaissance de notre public et de l’entourer de gens comme Marie-Renée Duguay qui ont le pouls de l’industrie», a ajouté Marc Gauthier.

La direction du FICFA annoncera les détails de la nouvelle structure et la personne qui succédera à Marie-Renée Duguay la semaine prochaine lors de l’appel des soumissions pour le 32e FICFA qui se tiendra du 15 au 23 novembre 2018.

Avant de se joindre au FICFA, Marie-Renée Duguay a travaillé pour la SNA pendant sept ans comme gestionnaire des communications et responsable de la Stratégie de promotion des artistes acadiens sur la scène internationale. Elle a eu envie de relever de nouveaux défis en se joignant à l’équipe de Véronique Mallet.