Tommy Bulger: ancré dans le rock

L’auteur-compositeur-interprète Tommy Bulger montera sur scène dans les prochains jours dans la Péninsule acadienne. L’ex-Zolis, qui fait maintenant carrière solo, égrainera quelques-unes de ses nouvelles chansons en attendant la venue très prochaine de son premier album solo.

L’Acadien âgé de 32 ans, natif de Le Goulet et demeurant aujourd’hui à Robertville, se réserve deux soirées – le 22 février, au Café Maris Stella de Bas-Caraquet, et le 24 au Aloha Café-Boutique de Lamèque – à la fois intimes et teintées de rock, en compagnie de ses amis Matt Boudreau et Chloé Breau.

Finaliste au Gala de la chanson de Caraquet en 2010 et en 2015, Tommy Bulger baigne dans le monde de la musique depuis de nombreuses années. Dès ses 17 ans, il a cofondé avec son frère Billy le populaire et magnifique quatuor Zolis, formé également de Geneviève D’Ortun et de Rachel Désilets.

«Ç’a été un peu mon école musicale. Nous misions plus sur notre image et les sonorités exploratoires et nous avons eu beaucoup de plaisir le temps que le groupe a duré», souligne Tommy Bulger.

Ce n’est cependant que tout récemment qu’il s’est enraciné dans le rock, un contraste évident avec le style folk mêlé de musique du monde plus planant et peace-and-love de son ancienne formation musicale.

«Je me suis carrément redécouvert dans le rock. Mes études en musique à l’Université de Moncton vers l’âge de 26 ou 27 ans m’ont également redonné le goût de faire de la musique, même si je n’avais jamais vraiment arrêté de jouer», affirme l’artiste, qui donne également des cours particuliers chez lui.

Le véritable déclic pour la composition s’est toutefois fait il y a trois ans, alors qu’il était en finale dans la catégorie Interprète du Gala de la chanson.

«Je me suis toujours considéré davantage comme un musicien plutôt qu’un poète. Mais au Gala de la chanson, en travaillant avec les coachs et les autres finalistes, j’ai eu comme un déclic. J’ai décidé à ce moment-là de me mettre à l’ouvrage et de commencer à travailler sur mon écriture», indique Tommy Bulger.

Le musicien-chanteur a également suivi des ateliers avec Michel Rivard ainsi qu’au Festival en chanson de Petite-Vallée, l’an dernier, confirmant son désir de produire son propre matériel avec un son qui traduit bien sa personnalité: énergique et généreux. Du coup, son premier album pointe à l’horizon, un premier opus solo qu’il devrait lancer en avril ou en mai.

«Ça me stressait de retourner en studio et je voulais surtout enregistrer un mini-album au départ. Mais quand mes musiciens ont entendu mes pièces, ils ont plus tripé que moi! Ils m’ont surtout convaincu de faire un album complet, en bonne et due forme. J’avoue que je commence à avoir hâte qu’il sorte!», exprime Tommy Bulger d’un ton convaincu.

Les prochains mois seront donc occupés pour l’auteur-compositeur-interprète. En plus de peaufiner son disque tout en donnant d’autres spectacles avec ses amis Matt Boudreau et Chloé Breault, Tommy Bulger dit avoir reçu d’autres offres qu’il étudie sérieusement pour le printemps et l’été.

Le spectacle de Tommy Bulger du 22 février à Bas-Caraquet aura lieu à 19h et celui de Lamèque, à 19h30.