Xavier Gould: Jass-Sainte Bourque lui a donné la piqûre de l’humour

De l’écran à la scène, Xavier Gould alias Jass-Sainte Bourque s’amuse à dédramatiser les aléas de la vie. Sa mission première: mettre en lumière l’expérience artistique queer, avec une bonne dose d’autodérision.

L’humour a toujours fait partie de la vie de Xavier Gould. Que ce soit avec sa famille ou ses amis, c’est souvent lui qui joue le rôle du fou du roi. Près d’une année après la fin de ses études en art dramatique à l’Université Mount Allison, le comédien de 23 ans, originaire de Shediac, a le sentiment d’avoir trouvé sa voie. Il entend démontrer qu’il est possible de faire son genre d’art en Acadie, même si c’est plutôt rare. Pas besoin d’aller dans des grands centres pour offrir une voix aux communautés LGBTQ, estime-t-il.

«C’est là que mon débat en Acadie se passe, dans le contenu queer. Ce n’est pas à savoir si le chiac est bon ou mauvais. Pour moi, c’est du matériel pour s’amuser», a déclaré en entrevue Xavier Gould.

Cette semaine, à la demande de ses admirateurs, il a réagi aux propos sur la langue acadienne de Roxann Guerrette en publiant une vidéo sur la langue, non pas celle qui est parlée, mais celle qui se trouve dans la bouche. Il a voulu dédramatiser le débat en y apportant une touche d’humour.

«Je voulais ridiculiser un peu ça parce que je pense que c’est un rôle que je peux jouer. On prend un grand souffle tout le monde ensemble et après on continue à se battre.»

Pour l’animation du gala bilingue du Festival HubCap, Xavier Gould revêtira les habits de Jass-Sainte Bourque. Si son personnage utilise le chiac abondamment, il faut savoir aussi qu’elle ne parle pas l’anglais.

«On penserait que quelqu’un qui parle extrêmement chiac comme Jass-Sainte pourrait parler anglais. J’ai décidé de flipper ça alors pour elle, les mots qu’elle utilise en anglais dans son chiac sont des mots français parce qu’elle a été élevée comme ça dans la camp. On va la voir essayer de parler en anglais», a commenté l’humoriste.

Son nouveau chez soi

Il y a un an, le nom de Xavier Gould était à peu près inconnu du public. En imaginant Jass-Sainte Bourque, un personnage caricatural, ambigu sur le plan sexuel, qui parle chiac, avec grand sens du drame et le don de nous surprendre, le comédien a créé un phénomène qui l’étonne encore. Depuis un an, il a réalisé une quarantaine de vidéos pour le web qui suscitent beaucoup d’intérêt. Il y a bien sûr Jass-Sainte, mais ce qu’on connaît un peu moins, c’est Xavier Gould comme humoriste, sans les habits de son personnage. Jass-Sainte lui a donné une plateforme pour s’exprimer en tant qu’humoriste. Il a commencé en novembre à faire du stand-up et des animations dans divers événements.

«Xavier sur la scène, c’est authentiquement moi. Jass-Sainte, c’est une partie de moi que j’ai faite en caricature. C’est comme ça qu’on se parlait quand on était adolescent à la maison.»

Comme il est de plus en plus sollicité, il est maintenant représenté par les Productions l’Entrepôt. En plus des prestations qu’il offre pendant le Festival HubCap, il a au moins une douzaine d’événements qui s’en viennent prochainement.

«Être sur la scène en train de faire rire les gens, c’est comme mon nouveau chez moi. J’ai ce privilège que j’ai pu capter les gens avec Jass-Sainte. C’est à cause de ça que j’ai maintenant une responsabilité en tant qu’artiste acadien de faire du contenu queer parce qu’il y a des jeunes qui regardent Jass-Sainte qui sont gais, lesbiennes, transgenres…»

Avant de monter sur scène, l’artiste confie qu’il ressent un grand stress. Celui qui s’inspire d’abord de ses expériences vécues se met en quelque sorte à nu devant le public.

«C’est une façon pour moi de montrer aux gens que même si je suis un artiste queer et un homme gai, ma vie amoureuse et mes relations n’ont jamais été glamour. Les choses qui m’arrivent sont ridicules. Je me moque de moi-même, du fait que je suis un gai manqué.»

Le gala bilingue qui mettra en vedette six humoristes de l’Acadie et du Québec est présenté à la Caserne à Dieppe ce samedi à 19h. Xavier Gould sera aussi du concours amateur l’Acadie Juste pour rire au St.Louis Bar & Grill à Dieppe, jeudi à 21h.