Caraquet: de grands changements au Gala de la chanson

Le Gala de la chanson de Caraquet se renouvelle de fond en comble et s’agrandit.

Le Gala est accessible aux francophones âgés de 17 ans et plus domiciliés dans les Maritimes. Jusqu’à présent, les candidats ne participaient qu’en solo. Nouveauté de cette année, ils pourront tenter leur chance en tant que groupe.

2018 marque les 50 ans de ce «tremplin par excellence», comme le définissent les organisateurs. Ces derniers souhaitent célébrer l’occasion en grand. Ils bousculent la mécanique habituelle.

Le Gala de la chanson de Caraquet ne sera plus une soirée inscrite au calendrier du Festival acadien. Il devient une véritable école de formation étalée sur plusieurs mois.

Après les auditions en avril et les premières séances de travail en mai, les postulants prépareront une demi-finale, programmée le 8 juillet. Les finalistes s’affronteront lors d’un spectacle ultime qui aura lieu le 22 septembre.

René Poirier est promu directeur artistique, en remplacement de Christian «Kit» Goguen. Le successeur a constitué une équipe de sept formateurs (incluant lui) pour préparer au mieux celles et ceux qui aspirent à faire carrière dans la musique.

Les inscriptions sont ouvertes depuis mercredi. Elles le resteront jusqu’au 8 avril. Les personnes intéressées doivent se connecter sur le site de l’événement pour remplir le formulaire.

Jim Corcoran coach d’écriture

Lisa Roy les sensibilisera à la technique vocale; Jim Corcoran, à l’écriture de chansons. Yann Perreau les guidera dans leur démarche artistique; Martin Léon, à la composition et à l’interprétation.

Ils peaufineront les arrangements musicaux avec François Émond, maintenu à son poste de directeur musical et apprendront les rudiments de l’industrie avec Wilfred LeBouthillier.

Mario Landry, le président du Gala de la chanson de Caraquet, annonce que plus de prix, de bourses et de récompenses seront décernés, pour une valeur totale dépassant les 50 000$. Un lauréat remportera, par exemple, une guitare Boucher (dont les moins chères se vendent 5000$).

Les nostalgiques pour qui le gala est indissociable du Festival acadien auront de quoi se consoler. La nouvelle directrice générale, Geneviève Lanteigne, annonce qu’une soirée rétrospective se déroulera le 9 août.

Le Petit Gala est lancé

Un autre concours musical verra le jour, en parallèle, au cours des prochaines semaines.

Le Petit Gala de la chanson de Caraquet s’adresse aux jeunes de 6 à 13 ans. Les 10 apprentis artistes se retrouveront les 10 et 11 août pour des ateliers de formation avant de monter sur scène pour une finale, le 12 août.

Deux gagnants auront l’occasion de participer au Petit Festival de la chanson de Granby, au Québec.

«On naît tous artistes. Notre défi, une fois devenu adulte, c’est de le rester. Ça va être magique pour moi de suivre 10 enfants toujours animés par leur fibre artistique. C’est une superbe initiative qui changera des vies», témoigne Monique Poirier, la directrice artistique de cet événement.

Les inscriptions se feront en ligne sur le site du gala (galadelachanson.ca, en cliquant sur l’onglet Petit Gala), du 15 avril au 15 juin.

Christine Melanson, finaliste en 2017, Chloé Breault, ancienne lauréate, et Matt Boudreau, ancien lauréat (de g. à dr.) gardent un formidable souvenir de leur passage au Gala de la chanson de Caraquet. – Acadie Nouvelle: Vincent Pichard