Gabriel Robichaud dans la peau de l’écrivain et politicien québécois Gérald Godin

Le comédien Gabriel Robichaud incarnera le poète et homme politique québécois, Gérald Godin, dans une pièce de théâtre qui sera présentée à Montréal et en tournée au pays à compter de l’automne 2018.

Le projet intitulé provisoirement, Je cherche une maison qui vous ressemble, créé par le collectif La Renarde dans une mise en scène de Benoît Vermeulen, tourne autour de la vie et de l’œuvre de Pauline Julien et Gérald Godin. Ces artistes étaient aussi des citoyens engagés.

«C’est un projet qui est arrivé avec une série de coïncidences assez formidable qui m’a mené en juin à participer à un laboratoire et ç’a marché», a indiqué le comédien, dramaturge et poète acadien.

Avec ce projet, arrive aussi son déménagement imminent pour Montréal. L’artiste a décidé de s’établir dans la métropole québécoise afin de prendre part notamment à ce projet. Les répétitions se dérouleront en mai et en juin et le spectacle sera présenté à Montréal en septembre puis en tournée au Québec à l’automne et possiblement au Nouveau-Brunswick en 2019. Une quarantaine de représentations un peu partout au pays sont prévues. Tour à tour poète, écrivain, journaliste et politicien élu sous la bannière du Parti Québécois, pour la première fois en 1976, Gérald Godin a été un personnage important au Québec. Il a été le compagnon de vie de l’artiste Pauline Julien jusqu’à son décès en 1994.

«Il y a une fierté parce que c’est un beau personnage à jouer. Ç’a été aussi par moment confrontant parce que j’ai découvert un point de vue sur un pan de l’histoire du Québec que je ne connaissais pas. C’est son rapport aussi comme indépendantiste qui était très différent de celui que j’ai vu dans les dernières années. En même temps, c’était un poète qui était aussi politicien avec beaucoup d’éloquence et c’est quelqu’un de très droit. C’est vraiment une belle bébitte à jouer même si ça peut être confrontant à plusieurs niveaux», a exprimé Gabriel Robichaud.

Pour créer ce projet, les concepteurs se sont inspirés de la correspondance entre Pauline Julien et Gérald Godin, de leur vie et de leur œuvre respective. Le comédien précise qu’il y a un côté très moderne au spectacle parce que les deux comédiens (l’autre étant Catherine Allard) jouent à la fois Pauline et Gérald décédés et en performance.

«On joue aussi nos propres personnages de Gabriel et Catherine qui montent cette pièce de théâtre. Il y a donc plusieurs niveaux et ça pose beaucoup plus la question sur ce qui reste de ça aujourd’hui, au lieu d’être une pièce nostalgique», a-t-il expliqué.

Ce n’est pas la première fois que le comédien de Moncton incarne un Québécois. Dans la série télévisée humoristique, À la valdrague de Patricia Léger, filmée à Memramcook en 2017, il joue un Québécois qui adore l’Acadie. Cette série de huit épisodes de 30 minutes, produite par Mozus Production, sera diffusée sous peu à la télévision de Radio-Canada.

«J’ai trouvé ça très le fun de jouer un Québécois qui tripe sur l’Acadie parce que ça fait un beau revers d’ascenseur après tous les acteurs québécois qui ont joué des Acadiens», a ajouté le comédien.