Roland Gauvin célébrera la langue française en Nouvelle-Calédonie

L’univers de Roland Gauvin et Monsieur Crapaud atteindra bientôt les côtes de la Nouvelle-Calédonie. Jamais, l’auteur-compositeur-interprète acadien n’aurait imaginé offrir des spectacles sur ce territoire français situé au large de l’Australie, à 22 heures de vol de Moncton.

L’Acadie Nouvelle a joint Roland Gauvin à moins de 24 heures de son départ. L’artiste admet qu’il ressent une certaine fébrilité à l’idée d’aller à la découverte d’une nouvelle région du monde au cœur du Pacifique Sud. Il s’envole vendredi matin de Moncton et il arrivera en Nouvelle-Calédonie dimanche midi. «Je n’ai jamais été aussi loin», lance-t-il avec enthousiasme.

Plusieurs activités sont prévues à la tournée. En plus d’offrir des spectacles pour enfants avec marionnette dans les écoles et les bibliothèques dans le cadre de la Semaine de langue française en Nouvelle-Calédonie, il participera à des cercles d’auteurs-compositeurs-interprètes et des conférences pour le grand public. Fidèle à lui-même, celui qui a la fierté acadienne tatouée sur le cœur partagera sa passion pour son histoire, sa culture et la place que l’Acadie occupe dans la francophonie canadienne.

«Je me sers de Monsieur Crapaud pour leur parler de l’Acadie et de Maude pour mieux présenter d’où je viens. Je veux leur faire découvrir l’Acadie.»

Pour ce voyage, Roland Gauvin a décidé d’amener avec lui un nouveau personnage de l’entourage de Monsieur Crapaud. Il s’agit de Maude; une cousine éloignée du sympathique amphibien aux origines françaises. Elle a des airs de famille avec Monsieur Crapaud. Ce personnage lui trottait dans la tête depuis longtemps. Il avait envie d’intégrer un personnage féminin dans le groupe. Cette marionnette est une création de l’artiste et illustratrice Anne-Marie Sirois.

En plus de donner des spectacles dans la région de Nouméa, à Païta et au Mont-Dore, Roland Gauvin se produira dans les communautés des îles avoisinantes, dont celle de Lifou. L’artiste collaborera avec une marionnettiste de la Nouvelle-Calédonie, Christine Rigault et des musiciens pour quelques spectacles.

«Je suis vraiment content parce que je vais être accueilli par un pilier de la musique en Nouvelle-Calédonie, Jimmy Oedin et ses musiciens. Ce voyage me permettra donc de partager à la fois la musique qui vient d’ici et de découvrir celle de là-bas», a-t-il commenté.

Ce voyage s’est concrétisé à la suite d’une invitation de l’Alliance Champlain et de la communauté de Mont-Dore qui est très active sur le plan culturel.

«Je ne m’en vais pas là en pensant que je vais développer un gros marché pour Monsieur Crapaud, mais ça démontre que le produit peut voyager.»

Il semblerait que les enfants l’attendent impatiemment et ils sont prêts pour la visite du musicien, dont la feuille de route est bien garnie.

À son retour au Nouveau-Brunswick, le 8 avril, il reprendra sa tournée scolaire Babalou et la Caisse scolaire dans le nord de la province en compagnie de la marionnette Babalou. Roland Gauvin a lancé son projet pour la petite enfance, Roland et Monsieur Crapaud en 2010. Il propose des tournées scolaires, des spectacles familiaux, en plus d’avoir lancé trois albums, un abécédaire et des cahiers d’activités pour les tout-petits.