Le Festival Frye mise sur la variété et la découverte

Avec 34 écrivains francophones et anglophones des Maritimes, du Canada, de la France et de la Lettonie, le 19e Festival Frye, qui se déroulera du 21 au 28 avril, propose de la variété et de la découverte.

 

Le grand festival littéraire bilingue de l’Atlantique mettra en lumière de nouvelles voix de la littérature et les œuvres d’écrivains plus chevronnés. L’auteure et cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette (La femme qui fuit, Je voudrais qu’on m’efface), l’auteur et pharmacien Oliver Bernard alias Le pharmachien, l’écrivain et rappeur Biz, les romanciers André Marois, Amélie Panneton, Dominique Demers et Suzanne Myre figurent parmi les auteurs invités. Du côté de l’Acadie, le festival accueillera l’écrivain et comédien Gabriel Robichaud, le poète et artiste numérique Daniel H. Dugas, ainsi que les auteurs jeunesse Cindy Roy (Féeli Tout) et Denis M. Boucher. Les organisateurs du Festival Frye ont dévoilé la programmation mercredi à Moncton à l’occasion de la Journée mondiale de la poésie.

«Nos choix sont toujours motivés par la qualité, la variété et la découverte donc il y a un mélange de grands écrivains et de nouvelles voix. Nos décisions sont dictées aussi par les nouveautés littéraires. Chacun des 34 écrivains a une nouvelle publication dans dernière année», a déclaré la présidente du festival, Suzanne Cyr.

Les jeunes ne seront pas en reste puisqu’ils auront la chance de rencontrer India Desjardins, qui a connu beaucoup de succès avec les huit tomes du Journal d’Aurélie Laflamme. Le volet jeunesse du festival comprend une centaine de visites d’écrivains dans une cinquantaine d’écoles, en plus du FestiJeunesse.

De l’international, le festival accueillera l’écrivain letton Jânis Jonevs, dont le premier roman Jelgava 94, traduit en plusieurs langues, a été bien reçu par la critique et le grand public. La romancière, poète, scénariste d’origine cubaine, Zoé Valdez, qui vit en exil depuis 1995 à Paris, et l’auteure syrienne Tina Kurdi (la tante du petit garçon syrien dont le corps a été retrouvé sur une plage de la Méditerranée) seront aussi du festival.

Monica Bolduc, la nouvelle poète flyée

Monica Bolduc est la nouvelle poète flyée du Festival Frye. – Acadie Nouvelle: Sylvie Mousseau

Originaire d’Edmundston, la poète qui termine des études en art dramatique à l’Université de Moncton, assumera le rôle de poète flyée. Celle qui a publié un premier recueil Dead End aux Éditions Perce-Neige en avril 2017 se prépare à vivre une aventure qu’elle espérait depuis longtemps.

«Je trouve ça super excitant parce que des résidences comme ça, c’est rare. Ça fait quelques années que je vois mes amis passer à travers ça et je me suis toujours dit que c’est quelque chose que j’aimerais faire. Je suis super excitée d’aller voir le plus d’événements possible et d’écrire un poème à partir de cette expérience», a-t-elle exprimé lors du lancement de la programmation.

Selon Suzanne Cyr, Monica Bolduc qui figure parmi les nouvelles voix fortes de la poésie acadienne était toute désignée pour jouer ce rôle. Pendant toute la durée du festival, la poète en résidence participera à un grand nombre d’activités pour ensuite écrire un poème épique qui sera livré pendant le Frye Jam.

Ayant accueilli une nouvelle directrice générale Diana Newton en septembre 2017, les organisateurs ont opté pour la continuité cette année. Une cinquantaine d’activités diverses, d’entretiens littéraires, d’ateliers de création, de conférences, de tables rondes et de soirées de lecture figurent au menu du 19e Festival.