À la découverte du Coin caché de Raphaël Butler

Raphaël Butler propose de parcourir un éventail d’émotions avec son prochain album qui se veut aussi une invitation au voyage. L’auteur-compositeur-interprète s’envole vers les Caraïbes afin de tourner un vidéoclip du premier extrait Coin caché qui vient de paraître.

Après avoir sorti un premier mini disque il y a trois ans, le chanteur natif de Dieppe sera de retour avec disque complet le 25 avril. Sur cet album éponyme, on y retrouvera 11 titres. Le premier extrait très énergique, Coin caché, donne un peu le ton à l’ensemble du projet, quoique Raphaël Butler précise qu’il traverse diverses couleurs musicales sur ce disque, avec quelques pièces un peu plus introspectives. Reconnu pour son style folk, populaire, teinté de rock et son énergie contagieuse, il lance sur les radios une première chanson sur un air dansant qui donne envie de partir sur la route.

D’ailleurs, c’est un peu l’esprit de l’ensemble de l’enregistrement.

«Pour la majorité de l’album, je voulais faire quelque chose qui s’écoute bien en char les vitres baissées qui ont beaucoup de drive, mais on va quand même toucher une palette des couleurs. Il y a une toune sur l’album qui a été enregistrée juste avec un micro, une guitare et deux voix. Il n’y a pas de feu d’artifice. Il y a d’autres chansons comme Coin caché qui sont beaucoup plus travaillées et plus énergiques», a-t-il expliqué, à quelques jours de son départ pour La Grenade aux Caraïbes.

C’est chez une amie sur cette île que l’Acadien tournera son vidéoclip. Si Coin caché a trouvé sa source dans un désert entouré de montages de neiges au Yukon, il reste que cette pièce évoque en lui des images ensoleillées.

«J’avais trouvé ça super comme image, de trouver quelque chose qui est absolument magnifique, mais dans un endroit inattendu. Quand on pense à un désert, on pense à endroit où il fait chaud. C’est ça qui a démarré l’écriture de la chanson. Cette pièce parle de trouver l’amour, mais pas nécessairement l’amour de quelqu’un d’autre. On peut aussi tomber en amour avec les paysages, avec la vie…», a commenté l’artiste établi à Inkerman.

Il s’est associé au réalisateur Mathieu Laprise pour filmer le clip de Coin caché. Ce dernier avait coréalisé son clip Harley 1970. Le vidéoclip sera lancé au début mai.

L’essence des chansons

En faisant appel à Éloi Painchaud qui signe la réalisation de l’enregistrement, Raphaël Butler a exploré de nouvelles avenues, sans toutefois trop s’éloigner du style de son premier disque J’feel comme une machine. Pour ce deuxième effort, il souhaitait garder l’essence des chansons. Avec son réalisateur, il a recherché une forme d’authenticité qui se rapproche d’un spectacle, sans trop polir les chansons pour garder leur nature brute. L’enregistrement s’est déroulé au studio Elephantone à Saint-Sauveur, au nord de Montréal. C’est le studio d’Éloi Painchaud.

«C’est un réalisateur qui a travaillé avec tellement de gens et de genres différents. Il est capable de faire ressortir l’essence des chansons et comment on enveloppe ça en restant vrai et près de ce que l’artiste veut dire et projeter. Au-delà du talent du réalisateur, c’est un être humain extraordinaire qui met tout son coeur dans le projet.»

Des histoires du quotidien, des expériences vécues, des conversations, des voyages, la naissance de sa fille ou encore des anecdotes de jeunesse figurent parmi les sources d’inspiration du chanteur. Si certaines chansons sont personnelles, il reste que le chanteur souhaite que ses histoires rejoignent un vaste public.

Parallèlement à sa carrière d’auteur-compositeur-interprète, il œuvre aussi comme comédien à la télévision et au théâtre. On l’a vu, entre autres, dans la pièce Mélodie Millenium et depuis cette semaine dans la série télévisée À la Valdrague. Pour l’artiste, la musique et le jeu se complètent bien.

«Je vois ça comme des Mini-Wheats qui ont deux côtés. Un n’empêche pas l’autre.»

Il espère que la sortie de son nouvel album l’amènera à voyager et à explorer davantage le marché canadien et à poursuivre sa route sur son élan amorcé il y a trois ans.

Deux spectacles de lancement sont prévus; le premier étant au Centre culturel de Caraquet le 25 avril (19h) et le second à la salle Empress à Moncton, le 27 avril (19h). Rappelons que Raphaël Butler assurera la première partie de Marc Dupré lors de son spectacle à Tracadie le 7 juillet.